Priscilla Gneto abattue
Priscilla Gneto abattue après sa défaite contre Majlinda Kelmendi | YASUYOSHI CHIBA / AFP

Pas de médaille pour Gneto

Publié le , modifié le

La médaillée de bronze des JO-2012, Priscilla Gneto (-52kg), n'a pas réussi à décrocher une nouvelle breloque lors des Mondiaux-2013 de judo, mardi à Rio, où elle est arrivée blessée mais a refusé de se réfugier derrière ce sérieux pépin physique. La France a vécu une deuxième journée sans médaille alors que David Larose (-66kg), pourtant sérieux prétendant au podium, a été éliminé dès son premier combat par le Polonais Zagrodnik, devenu sa bête noire. Dimitri Dragin (-66kg) s'est arrêté en huitièmes de finale.

Après deux premiers combats bien gérés, Gneto a nourri les espoirs du camp  bleu d'ouvrir le compteur de médailles. Mais la Française de 22 ans a trouvé  sur sa route la N.1 mondiale, la Kosovare Majlinda Kelmendi, en huitièmes de  finale. C'est d'ailleurs la  Kosovare qui a été sacrée championne du monde. Mais la native d'Abidjan n'a pas démérité. Gneto est arrivée blessée à Rio.  Il y a deux semaines, elle a été victime d'un déchirement à 90% du ligament  interne latéral du genou droit. Une circonstance mais pas une excuse pour la  judoka, qui s'est présentée la tête haute et le regard franc devant les  journalistes, après avoir longuement pleuré. 

"Si j'avais eu mal au genou, je ne serai pas venue. Et j'ai trouvé que mon  genou était assez stable pour tenir le choc et c'est ce qu'il a fait. Alors pas  d'excuses", a dit Gneto, qui a regretté une préparation tronquée. "Je me dis que si j'avais pu faire toute la préparation, j'aurais été en  meilleure forme. La fille contre qui je perds, je l'ai déjà battue auparavant". Gneto devra sûrement se faire opérer à la rentrée. "Je ne pense pas pouvoir  éviter l'opération, je n'ai pas envie que ça re-pète l'année des Jeux".

+punisher+

Gneto a déjà été opérée en octobre de l'épaule gauche, ce qui l'a privée de  judo pendant 4 mois cette saison. Une saison post-olympique bien difficile pour  la jeune Corse. La saison avait été au contraire pleine de succès pour Larose, médaillé de  bronze à l'Euro-2013 en avril. Le Francilien de 28 ans a pourtant péché à Rio  face à un adversaire qui l'avait déjà contrarié aux Mondiaux-2010, dans un  scénario à l'identique. 

J'ai fait une belle saison, je pense même que c'était ma meilleure saison.  Je fais tout pour arriver bien sur ces Championnats. Je le prends au premier  tour et je re-perds (comme en 2010). Vous voulez que je dise quoi ? C'est mon  +punisher+ des Championnats du monde", a lâché Larose. Dragin, lui s'est dit dégoûté par son élimination par l'Azeri Nijat  Shikhalizada sur ippon, mettant en cause l'arbitrage. Mercredi, Automne Pavia, favorite en moins de 57 kg, entre en lice avec une  grosse pression après ces deux jours d'infortune pour les Bleus.

AFP