Takato judo
Le Japonais Naohisa Takato (en blanc) est devenu champion du monde pour la 2e fois dans la catégorie des -60kg. | Attila Kisbenedek / AFP

Mondiaux de judo : Les Japonais Tonaki et Takato sacrés, pas de médaille française

Publié le , modifié le

La Japonaise Funa Tonaki a été sacrée championne du monde de judo dans la catégorie des -48 kg, ce lundi à Budapest (Hongrie). A 22 ans, Tonaki s'offre le titre mondial dès ses premiers Mondiaux seniors, deux ans après avoir été couronnée en juniors. En finale, elle a battu la Mongole Urantsetseg Munkhbat (27 ans), médaillée d'or en 2013. La Japonaise Ami Kondo, sacrée en 2014, et la Kazakhe Otgontsetseg Galbadrakh sont médaillées de bronze, comme il y a un an aux Jeux Olympiques de Rio.

Takato pour le doublé japonais

Le Japon, pays berceau du judo, qui a fait le pari de lancer ses jeunes pousses dans le grand bain (10 novices sur 18 sélectionnés), à trois ans des JO 2020 dans sa capitale, entame de la meilleure des manières la semaine de compétition sur les tatamis hongrois. En effet, le Japonais Naohisa Takato a remporté, quant à lui, son deuxième titre de champion du monde de judo en -60 kg en battant en finale l'Azerbaïdjanais Orkhan Safarov. le judoka de 24 ans, sacré une première fois en 2013 et médaillé de bronze olympique l'été dernier à Rio, s'est imposé sur ippon en finale. Le Mongol Boldbaatar Ganbat, champion du monde en 2014, et l'Ouzbekh Diyorbek Urozboev sont médaillés de bronze. 

Pas de médaille française

Mélanie Clément, dernière espoir de médaille française de la journée, a été battue en repêchages par la Russe Irina Dolgova dans la catégorie des -48 kg. La Française de 25 ans se classe ainsi septième de ses premiers Mondiaux. Face à Dolgova, elle s'est laissée immobilisée au sol dans le golden score (le temps additionnel après les quatre minutes réglementaires de combat). La judoka était la dernière chance française de médaille de cette première journée de compétition sur les tatamis hongrois, après les éliminations, côté messieurs, dès les premiers tours, dans la matinée, de Walide Khyar, sacré champion d'Europe en 2016, et de Cédric Revol en -60 kg.

Les podiums de la journée

Dames
-48 kg
1. Funa Tonaki (JPN)
2. Urantsetseg Munkhbat (MGL)
3. Ami Kondo (JPN)
. Otgontsetseg Galbadrakh (KAZ)

Messieurs
-60 kg
1. Naohisa Takato (JPN)
2. Orkhan Safarov (AZE)
3. Boldbaatar Ganbat (MGL)
. Diyorbek Urozboev (UZB)

Fabien Mariaux