Hifumi Abe
Le Japonais Hifumi Abe (en bleu) prend le dessus sur le Russe Mikhail Puliaev (en blanc) en finale de la catégorie des -66 kg. | Attila Kisbenedek / AFP

Mondiaux de judo : Le Japon continue son récital, le compteur tricolore toujours vierge

Publié le , modifié le

Le jeune Hifumi Abe (20 ans) s'est imposé dans la catégorie des -66 kg hommes et a apporté au Japon sa quatrième médaille d'or en autant de catégories disputées aux Championnats du monde de judo, ce mardi à Budapest (Hongrie). Présenté comme la tête d'affiche de la génération 2020, Abe a dominé le Russe Mikhail Puliaev sur ippon après seulement une minute et 27 secondes de combat en finale. Les médailles de bronze sont revenues au Géorgien Vazha Margvelashvili et à l'Israélien Tal Flicker.

Le grand chelem du Japon

Ai Shishime, tombeuse de la grandissime favorite Majlinda Kelmendi en demi-finales, a été sacrée championne du monde de judo dans la catégorie des -52 kg femmes au bout d'une finale 100% japonaise. Shishime (23 ans) s'est imposée sur ippon contre Natsumi Tsunoda (25 ans). Toutes deux participaient pour la première fois aux Mondiaux. Un peu plus tôt en demi-finales, Shishime avait réussi l'exploit de battre la montagne Kelmendi, alors invaincue depuis novembre 2015 et une série de 32 combats. Il a fallu neuf minutes 30 secondes de combat à la Japonaise pour venir à bout de la Kosovare. Sonnée, la championne olympique en titre, double championne du monde (2013 et 2014) et triple championne d'Europe (2014, 2016 et 2017) n'a pas su se ressaisir à temps : elle s'est inclinée une deuxième fois de suite dans le match pour la médaille de bronze face à la Brésilienne Erika Miranda, sur un waza-ari. L'autre médaille de bronze est revenue à la Russe Natalia Kuziutina, tombeuse d'Amandine Buchard en repêchage. Fort de ce nouveau titre, le Japon a remporté les quatre premières médailles d'or mises en jeu sur les tatamis hongrois (-48 kg, -52 kg, -60 kg et -66 kg). Un sacré grand chelem...

Pas de médaille française

Amandine Buchard, seule Française engagée en -52 kg, a été battue en repêchage et termine septième de ces Championnats du monde de Budapest. La Francilienne de 22 ans, passée des -48 kg aux -52 kg, s'est inclinée aux pénalités dans le golden score contre la Russe Natalia Kuziutina, médaillée de bronze olympique à Rio l'été dernier. En fin de matinée, elle avait cédé en quarts de finale face à la montagne kosovare Majlinda Kelmendi, championne olympique en titre. Dans la matinée, Kilian Le Blouch avait cédé en huitièmes de finale dans la catégorie des -66 kg du tableau masculin. Après deux jours de compétition, l'équipe de France n'a pas encore remporté de médaille en Hongrie...

Fabien Mariaux

Championnats du Monde de Judo