Loïc Korval
Loïc Korval | PASCAL GUYOT / AFP

Loïc Korval oublie l'or et s'en remet au bronze

Publié le , modifié le

Opposé au double champion du monde, Masashi Ebinuma, Loïc Korval a été éliminé en demi-finale de la catégorie des moins de 66kg, lors des Championnats du monde de Tcheliabinsk, en Russie. Le champion d'Europe en titre, seul à l'attaque pendant les deux premières minutes du combat, a été pénalisé à deux reprises, permettant au Japonais de se qualifier pour la finale. Le Français est donc reversé en repêchage, où il tentera de décrocher la médaille de bronze. Il devra pour cela vaincre le Russe Kamal Khan-Magomedov.

Loïc Korval voulait cette médaille d'or. Il l'avait clamé avant la compétition. Ses combats de la matinée lui avaient permis d'entretenir cet espoir. Mais Masashi Ebinuma a douché ces rêves. Serein, tranquille, le double champion du monde (2011, 2013) a laissé son adversaire se lancer dans ses attaques incessantes, sans de mettre en difficultés. A force d'attaquer sans forcément être en situations de faire chuter le Nippon, le champion d'Europe de la discipline, en avril dernier à Montpellier, a été sanctionné par deux fois par les juges. Et il a surtout subi, dans la deuxième partie du combat, les tentatives d'Ebinuma, bien plus précis dans ses mouvements.

Finalement, au bout des cinq minutes de duel, Loïc Korval devait s'incliner face au médaillé de bronze des JO de Londres. Comme hier Amandine Buchard, il va tenter de s'emparer de la médaille de bronze grâce au repêchage. Il lui faudra battre le Russe Kamal Khan-Magomedov, vice-champion d'Europe en 2013 dans cette catégorie. Il aura un adversaire, et un public contre lui. Dans la même situation hier en -48kg, Amandine Buchard n'avait pas raté le podium. A 26 ans, après quatre ans d'absence en équipe de France, Korval a la possibilité de ne pas revenir à vide de Russie.

Vidéo: Le portrait de Loïc Korval