Clarisse Agbegnenou
Clarisse Agbegnenou | AFP

Agbegnenou qualifiée pour la finale, Bellard en repêchage

Publié le , modifié le

La demi-finale mondiale franco-française de la catégorie des moins de 63kg a tourné à l'avantage de Clarisse Agbegnenou, qui a dominé Anne-Laure Bellard, aux Championnats du monde en Russie. La N.1 mondiale, vice-championne du monde en titre et double championne d'Europe, a fait respecter sa supériorité pour se qualifier, pour la deuxième année de suite, pour la finale mondiale. Elle retrouvera l'Israélienne Yarden Gerbi, pour la revanche de la finale 2013. Anne-Laure Bellard tentera pour sa part de décrocher le bronze en repêchage, face à la Slovène Tina Trstenjak. Ce sera aussi le cas d'Alain Schmitt et Loïc Pietri, tous deux battus en demi-finale dans la catégorie des -81kg.

Clarisse Agbegnenou s'est offert une revanche. L'an dernier, en finale des Championnats du monde à Rio de Janeiro, elle avait perdu contre l'Israëlienne Yarden Gerbi. Bien décidée à s'emparer de l'or cette année, la Française de 21 ans retrouvera cette même adversaire en finale à Tcheliabinsk. Pour cela, elle a dû prouver sur le tatami qu'elle était bien la N.1 mondiale, et bien la N.1 française. Car le sort l'a placée face à Anne-Laure Bellard en demi-finale.

Plus grande, cette dernière a bien tenté d'imposer son judo, en plaçant à chaque fois sa jambe entre les jambes de son adversaire. Mais la surdouée d'Argenteuil, plus puissante, est parvenue à faire la différence après plus de 2 minutes de combat, en plaçant un waza-ari sur kubi-nage, puis en enchaînant avec une immobilisation fatale à son adversaire. A 21 ans, la double championne d'Europe poursuit donc sa saison vierge de toute défaite, et arrive avec une confiance au sommet pour conquérir le titre mondial dont elle rêve. Anne-Laure Bellard peut amener une deuxième médaille à l'équipe de France si elle bat en repêchage la Slovène Tina Trstenjak, qu'Agbegnenou avait battue en avril dernier en finale de l'Euro.

Chez les messieurs, la France avait l'occasion de hisser deux hommes en finale. Mais Loïc Pietri, champion du monde en titre, et Alain Schmitt, médaillé de bronze en 2013, se sont tous deux inclinés. C'est donc également le repêchage qui les attend, pour tenter d'apporter tous deux deux une médaille de bronze. Ce serait juste une petite compensation après la déception des demi-finales. Loïc Pietri a été incapable de placer sa garde contre Antoine Valois-Fortier, s'inclinant au jeu des pénalités avec un shido. Alain Schmitt avait pris l'avantage sur un beau mouvement récompensé par un yuko sur un morote-seoi-nage, mais les arbitres ont fini par le sanctionner pour non-combativité à vingt secondes du terme du combat, alors qu'il avait déjà été pénalisé à deux reprises. Voilà comment les deux hommes ont vu s'envoler la finale des -81kg.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Championnats du Monde de Judo