Audrey tcheuméo, sortie dès le troisième tour
Audrey Tcheuméo, sortie dès le troisième tour | JACK GUEZ / AFP

Mondiaux de Judo : journée noire pour les judokas français

Publié le , modifié le

Championne du monde en 2011 et vice-championne olympique en titre, Audrey Tcheuméo (-78 kg) a pris la porte dès le 3e tour aux Championnats du monde de Bakou. Madeleine Malonga, battue en quarts de finale, s'est elle inclinée en repêchage. Chez les hommes, Cyrille Maret et Alexandre Iddir, tous deux engagés en -100 kg, se sont inclinés au deuxième tour.

Championne du monde en 2011, Audrey Tcheuméo ne décrochera pas de nouveau le Graal. A la surprise générale, la Française, vice-championne olympique à Rio il y a deux ans, quitte les Mondiaux de Bakou dès le troisième tour en -78 kg, battue par la Russe Alexandra Babintseva. Expéditive lors de son deuxième tour face à la Sénégalaise Ndiaye (13 secondes et un ippon pour se qualifier), Tcheuméo avait entamé son combat face à Babintseva de la même manière. Mais alors qu'elle menait d'un waza-ari, la Française s'est laissée surprendre, laissant son adversaire égaliser avant de s'incliner sur un uchi-mata fatal. Une énorme déception pour Audrey Tcheuméo, qui avait affiché de grandes ambitions pour ces Mondiaux.

De grandes ambitions, elle aussi en avait. Sacrée championne d'Europe en avril dernier à Tel-Aviv, Madeleine Malonga espérait bien accrocher une première médaille mondiale à son palmarès. Raté. Egalement engagée chez les -78kg, la Française a chuté en quarts de finale face à la Chinoise Zhenzhao Mao, tombeuse de la championne du monde en titre brésilienne Mayra Aguiar au troisième tour. Basculée en repêchage, Malonga a cédé après à peine 23 secondes de combat face à la Britannique Katie-Jemima Yeats-Brown. Battue par ippon sur un étranglement au sol, la judoka tricolore a brièvement perdu connaissance. "Ça arrive, "Mado" ne s'est pas sentie partir, elle est tombée dans les pommes mais ça va aller", a rassuré son entraîneur Larbi Benboudaoud au micro de la chaîne L'Equipe. La Française termine 7e de ses Championnats du monde. 

Maret et Iddir sortis

Côté messieurs, Cyrille Maret et Alexandre Iddir ont pris la porte dès le deuxième tour. Médaillé de bronze olympique à Rio, Maret a été stoppé dès son deuxième combat par le Sud-Coréen Cho Guham, en à peine plus d'une minute (ippon). Alexandre Iddir a lui été écarté par le Géorgien Varlam Liparteliani, vice-champion du monde sortant (waza-ari).

A la veille du dernier jour de compétition individuelle, le compteur de l'équipe de France reste bloqué à quatre médailles : celle en or conservée par Clarisse Agbegnenou (-63 kg), celle en argent conquise par Marie-Eve Gahié (-70 kg) et celles en bronze obtenues par Amandine Buchard (-52 kg) et Axel Clerget (-90 kg).

Championnats du Monde de Judo