Clarisse Agbegnenou
Clarisse Agbegnenou | AFP

Mondiaux 2019 : Clarisse Agbegnenou championne du monde pour la quatrième fois

Publié le , modifié le

Dans le Nippon Budokan de Tokyo, Clarisse Agbegnenou a remporté un quatrième titre mondial dans la catégorie des -63kg. Une performance historique au terme d'une finale d'anthologie dans le Golden Score. Face à la Japonaise Miku Tashiro, la Française a marqué les esprits à un an des Jeux Olympiques ici au Japon. Elle ramène ainsi la première médaille à l'équipe de France après 4 jours de compétitions.

2014, 2017, 2018 et maintenant 2019. Clarisse Agbegnenou vient d’inscrire son nom dans l’histoire du sport français et du judo mondial. Au terme d'un combat intense, la tricolore de 26 ans est championne du monde pour la quatrième fois et réalise une performance inédite.

Domination sans partage 

Au pays du judo, dans le Nippon Budokan de Tokyo qui accueillera les épreuves olympiques de judo dans un an, le quadruple étoilé mondiale vient de marquer les esprits en dominant la Japonaise Miku Tashiro en finale. Après plus de 11 minutes de combat, dont 7 minutes de golden score irrespirable, Clarisse Agbegnenou a trouver les ressources pour sortir des pièges tendus par la japonaise. En difficulté, au sol, elle a renversée la japonaise qu'elle avait déjà vaincu l'an dernier en finale. Agbegnenou se lance désormais vers les Jeux Olympiques avec un seul but en tête : l'Or olympique qui lui avait échappé à Rio en 2016. 

Après trois combats expédiés sur trois ippons, dont deux en dix et douze secondes, la Française s’était mise dans les meilleures dispositions pour aborder sa demi-finale. Un quatrième combat qui a bien failli se terminer comme les précédents. Au sol, la tricolore a manqué le ippon par immobilisation pour deux secondes. Une prise qui lui a permis de marquer un point (Waza ari) et de l’envoyer vers un combat pour l'or.

Comme un symbole, c'est dans le même lieu où Clarisse Agbegnenou avait disputé ses premiers mondiaux en 2010 qu'elle est venue arracher sa quatrième étoile. A 17 ans à l'époque, la française était restée 10 secondes sur le tapis pour être éliminée au premier tour. Neuf ans plus tard, elle peu mesurer le chemin accompli, avec une 12e médaille internationale autour du coup. 

4 étoiles historiques

Elles étaient 4 à compter 3 titres de championne du monde: Brigitte Dydier, Lucie Décosse, Gévrise Emane et Clarisse Agbegnenou. La judokate de 26 ans est désormais seule sur le trône du judo féminin français, seule à pouvoir compter 4 titres mondiaux. Vice-championne olympique à Rio, Agbegnenou a appris à faire évoluer son judo pour devenir la redoutable judokate qu'elle est devenue. Invaincue depuis 20 mois, la française a fait la différence sur ses deux derniers combats des mondiaux là où elle avait vu l'or olympique lui échapper. Dans un an elle sait qu'elle sera attendue pour décrocher la seule breloque qui lui manque et ainsi égaler Lucie Décosse, championne olympique en 2012 à Londres.

Championnats du Monde de Judo