Championnats d'Europe de judo : Madeleine Malonga (-78kg) et Romane Dicko (+78kg), nouvelles doubles championnes d'Europe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Madeleine Malonga
Madeleine Malonga | Michal Cizek / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les judokates françaises sont décidément en pleine forme aux championnats d'Europe de Prague ! Après Shirine Boukli (-48kg), Clarisse Agbegnenou (-63kg) et Margaux Pinot (-70kg) jeudi et vendredi, c'est au tour de Madeleine Malonga (-78kg) et de Romane Dicko (+78kg) d'être sacrées championnes d'Europe dans leur catégorie respective. Après un premier titre européen en 2018, les deux Françaises ont reconquis leur statut de meilleure judokate du continent à Prague.

Les judokates tricolores en reconquête ! Après les trois premières médailles d'or des Françaises jeudi et vendredi, Madeleine Malonga (-78kg) et Romane Dicko (+78kg) cherchaient à récupérer leur titre de championne d'Europe qu'elles avaient acquis en 2018 à Tel Aviv dans leur catégorie respective, avant de le perdre l'année dernière à Minsk. C'est chose faite puisque les deux Françaises se sont imposées en finale ce samedi après-midi à Prague, à l'occasion du dernier jour des championnats d'Europe.

La première à avoir fait retentir la Marseillaise est Madeleine Malonga. À l'issue du journée parfaite, marquée par trois ippons avant son dernier combat en finale, la championne du monde a battu l'Allemande Luise Malzahn pour remporter la médaille d'or.Très engagée et agressive, Malonga a parfaitement débuté son combat, avant de devoir s'arrêter quelques instants pour stopper un saignement au nez. Un répit de courte durée pour Malzahn qui a vu la Française fondre sur elle dès son retour sur le tatami, ne lui laissant pas un seul instant pour se reposer. Cette victoire acquise par la Française apparaît comme une belle satisfaction pour son retour à la compétition neuf mois après son dernier combat.

"Il y avait du stress, mais je suis contente"

"Je suis vraiment très contente après ces neuf mois difficiles sans compétition internationale. Je suis encore plus fière d'avoir gagné. Honnêtement, le début de la journée n'était pas évident, il y avait du stress, ça faisait longtemps. Mais je suis montée crescendo et ça s'est bien passé donc je suis contente", a déclaré Malonga à l'issue de sa finale au micro de la chaîne L'Équipe. Quelques dizaines de minutes plus tard, ce fut au tour de Romane Dicko d'entrer en piste pour tenter d'imiter Malonga.

Et la judokate du Paris Saint-Germain s'en est parfaitement sortie en finale face à l'imposante Azerbaïdjanaise Iryna Kindzerska, en poussant cette dernière à la faute pour remporter le combat sur un ippon. Après son premier titre de championne en 2018, Dicko remporte un nouveau sacre européen à seulement 21 ans et peut désormais rêver d'une qualification pour les Jeux de Tokyo. "Ça a toujours été objectif Jeux Olympiques. Je sais que je peux battre les plus fortes, je l'ai encore vu aujourd'hui, et je pense que je suis vraiment dans la course pour les JO", a assuré la jeune judokate au micro de la chaîne L'Équipe à l'issue de sa finale remportée.

Avec ses deux nouvelles médailles d'or, les judokates françaises confirment leur domination lors de ces championnats d'Europe de Prague, avec cinq catégories remportées sur les sept disputées en République tchèque. Surtout, la France - avec cinq titres et trois médailles de bronze - est dorénavant certaine de terminer première au classement des nations de ces Europe, puisque la Russie est dorénavant trop loin pour inquiéter les Bleus.