Loïc Korval maltraite le Belge Kenneth Van Gansbeke
Loïc Korval maîtrise son adversaire | PASCAL GUYOT / AFP

Quatre médailles pour la France à l'Euro

Publié le , modifié le

Le judo français a imposé son empreinte sur le Vieux continent, en décrochant quatre médailles jeudi dès le 1er jour des championnats d'Europe à Montpellier. Loïc Korval a obtenu l'or en battant en finale un autre Français David Larose, dans la catégorie -66 kg. De l'or également pour la tenante du titre Automne Pavia (-57 kg). Pour sa première sortie internationale majeure, la jeune Amandine Buchard, 18 ans, a remporté la médaille d'argent (-48 kg).

Deux médailles d'or. L'entrée en matière est réussie pour les  judokas tricolores. Automne Pavia a pris sa revanche en s'imposant sur ippon en 21 secondes devant l'Allemande Miryam Roper qui l'avait battue en match pour le bronze lors des Mondiaux fin août. Loïc Korval, de son côté, est allé cherché le titre sur le fil face à David Larose qui l'a perturbé jusque dans les dernières secondes. les Français ont donné le bon tempo.

Sur un air de revanche

"Je l'ai fait ! Je suis trop contente. Je l'avais dit, j'avais vraiment  envie d'y aller et lui reprendre ma médaille", a lancé Automne Pavia, "Je suis là, quoi ! C'est moi, c'est moi la plus forte, voilà c'est ce que j'ai pensé. On fait parfois des fixations sur des gens. Je pense que je me suis retirée un truc. Voilà maintenant les Mondiaux, c'est fini. On avance". Pavia, médaillée de bronze aux JO-2012, a connu un énorme coup d'arrêt -  songeant même à tout arrêter - avec les Mondiaux-2013, battue en demi-finales puis en match pour le bronze par Roper alors qu'elle était la favorite.

Korval a lui aussi pris une revanche dans l'Hérault. Médaillé de bronze aux  Mondiaux-2010, l'athlète de 25 ans a connu des déboires personnels et ses  relations avec la Fédération ont été difficiles.  Jusqu'à ce retour en grâce cette saison et ce premier grand titre, glané après avoir affronté en finale son compatriote David Larose, exceptionnel tout  au long de la journée alors qu'il souffrait d'une rupture des ligaments du  genou droit, survenu tôt le matin.
"C'est particulièrement savoureux. Il y a neuf mois, j'étais en deuxième  division... C'est beau ! Je l'avais dit, je l'ai fait. C'est une nouvelle  carrière pour moi. Je suis fort, je suis un champion, je tiens à le prouver", a  dit Korval, qui entendait prendre sa revanche pour prouver que sa médaille de 2010 n'était "pas le fruit du hasard".

La belle "première" de Buchard"

La belle performance est aussi venue d'Amandine Buchard, 18 ans et encore junior, qui n'a été battue en finale qu'au golden score, sur un shido, par la Hongroise Eva Csernoviczki, 28 ans, tenante du titre et donc beaucoup plus expérimentée. C'est peut-être ce brin d'expérience qui a manqué à la puissante Française qui est entrée rapidement dans le vif du sujet en marquant un waza-ari avant de voir son adversaire revenir au score, et même prendre l'avantage avant de voir Buchard revenir en toute fin de combat et arracher le golden-score. Il ne lui a pas manqué grand chose pour faire tomber Csemoviczki et Buchard était très déçue malgré sa médaille.  "J’étais venue pour le titre, c’est raté. J’ai mené et c’était à moi de gérer. J’ai commis des erreurs. Je dois encore apprendre. Maintenant, l’objectif, c’est la couronne mondiale". 

Christian Grégoire

Championnat d'Europe de Judo