portrait Chantal Jouanno ministre de sports 11 2010
Chantal Jouanno, ministre des sports | AFP - Lionel Bonaventure

Jouanno impatiente dans l'affaire Contador

Publié le , modifié le

La ministre des Sports, Chantal Jouanno, a réaffirmé son souhait que le Tribunal arbitral du Sport, saisi dans l'affaire Contador, prenne une décision avant le départ de la Grande Boucle 2011: "Si le Tas n'a pas décidé, il pourra légalement participer et cela pénalisera le Tour de France car il restera la suspicion". Contrôlé positif au clebutérol lors du dernier Tour de France, l'Espagnol n'a pas été suspendu par sa Fédération, mais l'UCI et l'AMA ont fait appel.

 "Le cyclisme ne peut pas se permettre de continuer à traîner cette image. Ce serait dommage et d'abord pour les cyclistes." Chantal Jouanno, comme beaucoup, est impatiente. Depuis plusieurs mois, l'affaire de dopage d'Alberto Contador empoisonne le milieu du cyclisme. Contrôlé positif au clenbutérol lors de la journée de repos à Pau le 21 juillet dernier, l'Ibère soutient toujours que c'est un morceau de viande contaminée, importée d'Espagne, qui serait à l'origine de ce contrôle positif. Un argument qui a convaincu la Fédération espagnole, qui a décidé de ne pas le suspendre, mais qui n'a pas eu le même résultat auprès de l'Union cycliste internationale (UCI) et auprès de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Les deux organes ont ainsi fait appel auprès du Tribunal arbitral du Sport (TAS), ultime juridiction sportive à même de sanctionner ou pas le coureur.

"Si le Tas n'a pas décidé (avant le départ du Tour-NDLR), il (Contador) pourra légalement participer et cela pénalisera le Tour de France car il restera la suspicion", a déclaré la ministre des Sports française. Un avis partagé par beaucoup, mais la justice a son propre rythme, qui n'est pas forcément celui des compétitions sportives. Le triple vainqueur du Tour de France peut donc pendant ce temps courir sous son nouveau maillot de la Saxo Bank, à trois mois du départ du Tour de France 2011.