Jimmy Connors
Jimmy Connors en 1984 à Roland-Garros: l'Américain attendra les demi-finales (demi-finale perdue contre John McEnroe) | DOMINIQUE FAGET / AFP

Jimmy Connors, l'éternel regret

Publié le , modifié le

Connors, McEnroe, Edberg, Becker et Sampras ont tous occupé le premier rang mondial sans jamais parvenir à dompter Roland-Garros. Le New-Yorkais et le Suédois sont passés tout près, les trois autres n'ont jamais disputé la finale. Retour sur ces rendez-vous manqués avec l'histoire. Aujourd'hui, Jimmy Connors.

L'Américain a vécu une histoire très compliquée avec Roland-Garros. Il a atteint le 3e tour à sa première participation (à 19 ans en 1972) avant de se faire sortir dès le premier tour l'année suivante. En 1974, "Jimbo" va manquer le French alors qu'il vient de remporter l'Open d'Australie, son premier Majeur. Il est privé de Roland par la faute de Philippe Chatrier, alors président de la FFR, qui n'apprécie pas que Connors dispute juste avant le championnat intervilles aux Etats-Unis (des exhibitions lucratives).

Le Grand Chelem s'envole

Le gaucher, intouchable cette année-là (89 victoires pour quatre défaites dont des succès sur la terre battue d'Indianapolis contre Borg et Orantes, les deux finalistes de RG) rate ainsi l'occasion de réaliser le Grand Chelem puisqu'il s'adjugera ensuite Wimbledon et l'US Open. Vexé, Connors boudera les Internationaux de France quatre ans de plus, dans ses meilleures années. Il reviendra en 1979 pour enchainer quelques beaux parcours: demi-finales en 1979 (contre Victor Pecci), 1980 (Vitas Gerulaitis), 1984 (John McEnroe) et 1985 (Ivan Lendl), quarts en 1981 (José Luis Clerc), 1982 (José Higueras), 1983 (Christophe Roger-Vasselin), 1987 (Boris Becker), sans parvenir à conclure.

Dernier Roland à 39 ans

Il quittera le tournoi en 1992 sur une défaite au premier tour contre Michael Stich (en cinq sets) mais sa dernière pirouette remonte à l'année précédente: au 3e tour contre son jeune compatriote Michael Chang, Jimmy Connors s'arrache pour égaliser à deux manches partout et pour remporter le premier point du cinquième set. Avant d'abandonner dans la foulée, harassé (à 38 ans). Il recevra l'ovation du Central et sera mis sous assistance respiratoire. Une sortie à la démesure du personnage et de son exceptionnelle carrière qui aurait mérité d'être magnifiée par un succès Porte d'Auteuil.

Bilan à Roland: 4 demi-finales, 4 quarts de finale. Bilan en Grand Chelem: 8 titres, 7 finales