ballon football pretexte filets 042010
. | AFP-Marcou

Les Jeux de la Francophonie à Nice

Publié le , modifié le

Organisés tous les quatre ans, dans l’année post-olympique, les Jeux de la Francophonie invitent, sous la bannière de l’amitié, et de la jeunesse de l’espace francophone à se rencontrer au travers d’épreuves sportives et de concours culturels. Cette année, ils se dérouleront à Nice, du 7 au 15 septembre. Le français, langue commune des pays engagés, favorise le dialogue entre les participants et avec le public. Langue olympique, il se met au service des deux langages universels, le sport et la culture, pour affermir les liens créés par les rencontres.

Lors du deuxième sommet de la Francophonie, en 1987, les Chefs d’Etats et de gouvernements sont séduits par l’idée de créer un événement où la jeunesse francophone serait mise en valeur. Décision est prise de créer les Jeux de la Francophonie. L’idée est novatrice puisqu’il est également décidé que ces Jeux auront lieu en alternance dans un pays du Nord et un pays du Sud. Ainsi, quatre ans après le Liban, c'est en France, nation-phare de cette manifestation que les Jeux font étape. 57 pays, représentant plus de 3000 participants, vont envoyer des délégations sur la Côte d'Azur avec pour objectif de mettre en valeur leur politique sportive, notamment pour les pays africains qui apprécient de se mesurer à la France et à la sélection du Québec. 

Un "tremplin" pour les jeunes

Cette manifestation est tout à fait particulière car, au-delà de la compétition et des performances, elle ouvre pour le public, qui profite sur tous les lieux dédiés d'une entrée gratuite, des perspectives très particulières de pouvoir découvrir et encourager les talents de demain, qui se mesureront dans sept disciplines: athlétisme, basket, (dames), cyclisme sur route, football (messieurs) judo, tennis de table, lutte africaine et lutte libre. Les spectateurs y verront peut-être de futurs champions. En effet, véritable tremplin sur la scène internationale, les Jeux de la Francophonie ont révélé par le passé des talents tels que Marie-José Perec (France/athlétisme/1989), David Douillet (France/judo/1994), ou encore Hicham El Guerrouj (Maroc/athlétisme/1994).

La France qui a pesé de tout son poids, dans l'histoire, pour que cette manifestation puisse assurer sa pérennité, accueille les Jeux de la Francophonie pour la deuxième fois (après l'édition disputée en Essonne en 1994). Ce qui devrait être l'occasion pour les tricolores de glaner un maximum de médailles, objectif qui s'annonce tout de même difficile alors que le nombre d'équipes ne cesse de croître. 

Christian Grégoire