Jérôme Coppel leader de la formation Saur Sojasun
Jérôme Coppel leader de la formation Saur Sojasun | BORIS HORVAT / AFP

Jérôme Coppel, objectif Top 10

Publié le , modifié le

Classé 13e du général l’an passé, le coureur Saur-Sojasun a démontré cette saison qu’il était de nouveau capable de s’illustrer. Cette année, le coureur français a bien l’intention de mettre la barre un peu plus haut encore, et d’aller titiller le gratin du cyclisme mondial.

Depuis le début de l’année, le jeune homme de 25 ans a non seulement confirmé ses bons résultats de l’an passé, mais il a pris un peu plus d’aisance au sein du peloton. Vainqueur de l’Etoile de Bessèges, troisième du Tour d’Andalousie, Jérôme Coppel s’est également retrouvé sur le podium du Tour de Bavière, en terminant deuxième. Il se sait attendu mais a bien l’intention de faire sa place parmi les cadors.

« On est plongé dans l’ambiance du Tour et on est prêt pour démarrer samedi », disait-il jeudi, lors de la présentation des coureurs. Conscient que sa 13e place obtenue en 2011 suscite l’intérêt des médias. Et si l’on penche sur son parcours, on a de bonnes raisons de s’attendre à le voir franchir un nouveau cap cette année. « Je vais essayer de bien faire ce que j’ai à faire, en espérant que cela marche », résume le natif d’Annemasse. « La condition est bonne avant le prologue, j’espère surtout ne pas perdre beaucoup de temps sur les favoris, et que les sensations soient là, c’est le principal. »

« On arrive plus fort que l’an passé, c’est certain »

Et si les sensations sont présentes, il est fort à parier que ce coureur passé professionnel en 2008 tire son équipe de Continental Pro vers le haut. Son objectif n’est autre que de gagner quelques places au général. « Me rapprocher du Top 10, ce serait vraiment bien. Maintenant, il faut passer la première semaine sans encombre, et après, une fois que l’on aura fait le bilan de cette première semaine, on verra ce que je peux viser comme objectif », préfère-t-il annoncer prudemment. Coppel sait aussi que pour y parvenir, il devra s’appuyer sur ses coéquipiers et croiser les doigts pour que contrairement à l’an passé, son équipe soit épargnée par les chutes. « Notre équipe a progressé par rapport à l’an dernier. Cette année, Julien Simon fait une super saison, Guillaume Levarlet qui est aussi très enforme. L’équipe a plusieurs cartes et on arrive plus fort que l’an passé, c’est certain », a affirmé Coppel.

En plus de son expérience engrangée ces derniers mois, le leader de Saur-Sojasun peut assurément bénéficier du tracé de ce Tour de France. Champion de France du contre-la-montre espoirs à deux reprises (2006 et 2007) et troisième du Championnat du monde espoirs les mêmes années, Coppel a les armes pour gagner de précieuses secondes lors des 101 kilomètres de contre-la-montres. « C’est plutôt un avantage pour moi, un avantage que j’ai sur les purs grimpeurs », nous a-t-il indiqué. Mais il précise que les données ne sont évidemment plus les mêmes lorsque les contre-la-montres se disputent dans une compétition de trois semaines. « Il faudra que j’en profite, j’ai bien retravaillé ça et j’espère que ce sera bénéfique et que je pourrais regagner du temps sur les grimpeurs », précise le protégé de Stéphane Heulot. Début de réponse dès samedi avec le prologue.

Romain Bonte