Tour de France Laurent Jalabert ftv
Laurent Jalabert | Isabelle Trancoën

Jalabert: "Schleck, c'est un coup oui, un coup non"

Publié le , modifié le

Laurent Jalabert, notre consultant, revient sur la 14e étape du Tour entre Revel et Ax 3 Domaines.

"A une semaine de l’arrivée du Tour à Paris, c’était enfin le jour de la première étape pyrénéenne. On a assisté à une course très rapide avec une échappé dès le départ qui s’est avérée finalement victorieuse. Le Français Christophe Riblon, le vainqueur du jour, a ainsi remporté une victoire inespérée en montagne.

Le fait marquant de cette étape c’est le duel, mais pas comme on l’attendait, entre Schleck et Contador. On a vu une séance de marquage à l’arrêt entre les deux champions. Ils ont même laissé filer Menchov et Samuel Sanchez, le 3e et le 4e au général, à moins de trois kilomètres de l’arrivée. Schleck, c’est un coup oui et un coup non. Je l’avais trouvé nerveux et inquiet samedi, et là lors de cette étape, il semblait serein et frais. Ils brouillent les pistes tour à tour. Une fois on a l’impression que Contador prend l’avantage, et l’autre fois c’est le coureur des Saxo qui semble le mieux.

Du côté des sprinteurs, ils ont fini dans le gruppetto et tous dans les délais. Au niveau des grimpeurs, c’est Anthony Charteau qui prend l’ascendant sur ses adversaires directs. Mais dommage qu’il ait loupé l’échappée. Il a réussi à prendre quelques points au sommet du col de Pailhères. Il affirme ses ambitions dans ce classement. Il n'est pour l’instant pas contesté dans sa quête. Pineau, Moreau, ni qui que ce soit, n'ont pas vraiment les moyens de le suivre.

Lundi, on recommence, avec cette fois, une étape beaucoup plus montagneuse. Avec notamment au programme le Port de Balès, qui sera sans aucun doute, comme le col de la Madeleine dans les Alpes, un juge de paix dans ce Tour. Il présente des pentes sévères qui pourra inspirer Contador qui doit tenter le tout pour le tout pour essayer de se débarrasser de Schleck qui lui colle à la roue. On risque d’assister encore à un beau duel entre les deux".

Gilles Gaillard