Tour de France Laurent Jalabert ftv
Laurent Jalabert | Isabelle Trancoën

Jalabert: "Contador n'était pas dans l'allure"

Publié le , modifié le

Laurent Jalabert, notre consultant, revient sur la 19e étape entre Bordeaux et Pauillac.

"En fait le sentiment que j'ai après ce contre-la-montre, c'est qu'Andy Schleck peut nourir certains regrets. Contador, même sur son terrain de prédilection, c'est le meilleur rouleur de tous les grimpeurs, a tout juste été meilleur qu'Andy Schleck. L'Espagnol a été meilleur parcequ'il avait en plus ce petit avantage de huit secondes avant la course et finalement cela a fait douter le Luxembourgeois. Mais on peut dire que Schleck a gâché quelques occasions de destabiliser Contador. Il n'a certainement pas été attaqué comme il aurait dû le faire.

En revanche, les attaques qu'il a subi, l'on quand même bien entamé. Sur ce chrono, Contador n'a jamais été dans l'allure. Certes, le classement est trompeur, car il y a eu un vent qui a pris de l'importance au fur à mesure de la journée, et qui a beaucoup pénalisé certains coureurs. Mais quand on regarde Menchov, qui est parti neuf minutes plus tôt que Contador, le Russe prend deux minutes au leader des Astana.

Contador n'était pas du tout dans l'allure. Quand on voit le soupir de soulagement qu' a eu l'encadrement de son équipe à son arrivée, on sent qu'ils ont passé une sale journée et qu'ils ont souffert. Contador a été comme d'habitude très bon toute l'année, moins dominateur peut-être, il a pas toujours gagné à la facilité, mais il a beaucoup gagné. Il a enlevé le Tour d'Algarve, le Paris-Nice, le chrono du Tour de Castille Leon et quand il ne s'est pas imposé, il a obtenu des deuxièmes places. Il a été défaillant au Critérium International, mais il n'a pas de quoi en faire un fromage.

Andy Schleck revient très fort dans le sillage de Contador. Pour 2011, cela promet un beau duel, mais il fallait déjà gagner celui de 2010. Schleck l'avait certainement dans les jambes".

Gilles Gaillard