Tour de France Laurent Jalabert
Laurent Jalabert | AFP - Berda

Jalabert: "Chavanel à un gros coeur"

Publié le , modifié le

Laurent Jalabert, notre consultant, revient sur la deuxième étape entre Bruxelles et Spa.

"Sur cette deuxième étape, le Tour de France a pris du relief en entrant en Wallonie et avec l'apparition des premiers Grands Prix de la Montagne. C'est une étape qui a été marquée par la pluie et les chutes qui ont bouleversé le déroulement de l'étape et notamment la fin de la course. Cancellara a perdu son maillot jaune. Il a perdu sa place de leader au général mais il a gagné sa place de leader au classement du fair-play. Il a bien agi en permettant aux leaders impliqués dans les chutes de pouvoir recoller au peloton avant l'arrivée. A part deux ou trois, tous ont pu sauver l'essentiel.

A l'avant, Sylvain Chavanel a réalisé comme d'habitude un numéro. C'est un coureur qui a du tempérament et un gros coeur et qui n'hésite pas à se lancer dans de grandes aventures. C'est lui qui a lancé la course sur un contre au kilomètre 11. Il s'est mis par la suite au service de Jérôme Pineau pour s'emparer du maillot à pois de meilleur grimpeur. Puis, il a joué par la suite sa carte personnelle pour le gain de l'étape. Il n'a surtout par à rougir de cette victoire là et de l'attitude du peloton derrière.

De son côté, il a mené sa course. Le peloton est revenu tout près. Il a relancé au bon moment. Il confirme que c'est un bon tempérament. C'est une locomotive pour le cyclisme tricolore. Chavanel avec le maillot jaune sur les épaules et qui ouvre le compteur dès la deuxième étape pour les Français, cela va ainsi libérer les Tricolores. Allez les Bleus !".