Jacques Dorfmann
Jacques Dorfmann | Jacques Dorfmann

Jacques Dorfmann : "Une grande émotion"

Publié le , modifié le

Où étiez-vous le 5 juin 1983 ? Beaucoup se souviennent qu'ils ont passé leur dimanche après-midi à regarder la finale de Roland-Garros. Devant leur télévision ou aux abords du Court Central, les mains moites et la gorge serrée, ils ont vibré derrière un grand gaillard au charisme incroyable : Yannick Noah. En battant Mats Wilander 6-2, 7-5, 7-6, le Français atteint le sommet de sa carrière tennistique. Retour sur Noah 83 avec l'arbitre du match Jacques Dorfmann.

Près de 15.000 matches au compteur. Du haut de sa chaise, il en a vu des vertes et des pas mûres à une époque où les joueurs se permettaient des choses impensables aujourd'hui. Impassible, intransigeant, Jacques Dorfmann n'en était pas moins un arbitre respecté et réputé pour savoir faire triompher l'esprit à la règle. Indissociable du tennis des années 70-80, il est l'arbitre du combat entre Noah et Wilander. En toute impartialité évidemment. Pas son meilleur souvenir d'arbitre mais une très belle page dans l'album de sa carrière.

VIDEO : Jacques Dorfmann raconte Noah 83

Voir la vidéo DmCloud