Ana Ivanovic - Roland-Garros 2012
Ana Ivanovic (N.13) veut renouer avec les sommets | AFP - PATRICK KOVARIK

Ivanovic : "Je veux remporter un autre Grand Chelem"

Publié le , modifié le

Ana Ivanovic, tête de série numéro 13, sera au rendez-vous du deuxième tour après son succès sur l’Israélienne Shahar Peer 6-2, 6-2. La Serbe, lauréate de l’édition 2008, ne désespère pas de retrouver son meilleur niveau dans son tournoi fétiche.

Q. Tu joues bien, cela fait un mois que tu joues bien au tennis, as-tu le sentiment que tu construis quelque chose de grand ?
R. Oui, tout à fait. C'est vrai que je joue avec beaucoup plus de constance, c'est vrai que j'ai perdu des matches que j'aurais dû gagner, mais j'avais toujours le sentiment que je m'améliorais, que je montais en puissance. Cela me donne de la confiance. Maintenant, je joue avec beaucoup plus de liberté, je construis mieux les points, j'adore jouer. Bien sûr, je me sens à l'aise sur terre battue, je me sens à l'aise sur les courts.

Q. Tu parlais d'accepter la pression, il y a 4 ans tu as remporté Roland Garros. Maintenant qu'en penses-tu ? As-tu le sentiment que quel que soit ce qui se passe dans ta carrière, tu as réalisé un rêve parce que tu as remporté un Grand Chelem et tu étais numéro une mondiale ? Ou au contraire, comme tu as remporté le tournoi à un jeune âge, tu attends peut-être plus ?
R. On m’a souvent posé cette question, mais la réponse, c'est que je ne suis pas heureuse parce que j'ai toujours envie de gagner des matches, c'est ce qui est une source d'inspiration. Si je n'avais pas remporté le titre à Roland Garros, peut-être que je ne serais pas ici. En fait, je veux remporter un autre Grand Chelem sinon je ne serai pas heureuse.

Q. Tu as remporté ce tournoi en 2008. Tu as de bons souvenirs ici n’est-ce pas ? Tu joues ici à Paris, qu’est-ce qui est si unique à Paris ? Qu’est-ce qui est différent ici par rapport aux autres Grands Chelems ?
R. C’est le seul Grand Chelem que j'ai remporté. Avant, j’avais atteint les quarts de finale. Chaque fois que je reviens ici, j'ai de bons souvenirs, j'ai de bonnes sensations, j'adore ce tournoi. L'année dernière, l'édition de Roland Garros a été la plus délicate, la plus difficile. Je reviens ici cette année, je joue mieux, je monte en puissance, je suis au troisième tour. Cela veut dire beaucoup pour moi. J'espère que je vais pouvoir aller plus loin. Et j'espère que je vais maintenir le niveau de jeu qui est le mien.