Maria Sharapova
L'ancienne N.1 mondiale, Maria Sharapova | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Il y a eu Serena, Maria et les autres

Publié le , modifié le

Cette édition 2013 de Roland-Garros aura confirmé la tendance de l’année, à savoir la suprématie de Serena Williams, devant Maria Sharapova. Derrière, les miettes sont revenues à Sara Errani, Svetlana Kuznetsova ou encore Victoria Azarenka. Pour ce qui est des Françaises, Marion Bartoli, Virgine Razzano et Alizé Cornet n’auront pu faire mieux qu’un troisième tour.

Errani n’a pas démérité

Il aura fallu onze ans pour voir Serena Williams triompher de nouveau à Roland-Garros. Si sa dernière finale Porte d’Auteuil remporté contre sa sœur Venus n’avait pas laissé un grand souvenir par sa médiocrité, celle-ci a proposé une belle opposition entre ce qui se fait de mieux dans le tennis féminin. Seule Svetlana Kuznetsova –vainqueur en 2009- sera parvenue à prendre un set à la N.1 mondiale, en quart, mais passé ce faux pas, la sœur cadette des Williams aura vite rebondit en infligeant une cinglante correction à Sara Errani.

Finaliste l’an passé, l’Italienne aura néanmoins confirmé son excellent niveau et démontré qu’elle n’avait pas atteint la finale par hasard. L’attente était importante aussi du côté des jeunes joueuses telles que Sloane Stephens, mais comme souvent, le tableau ne leur a pas été vraiment favorable. La jeune Américaine, qui ne porte pas vraiment dans son estime Serena Williams, est tombée sur Sharapova dès les huitièmes de finale (6-4, 6-3).

Na Li au tapis

Sharapova, elle, aura eu en revanche plus de mal dans le tour suivant face à Jelena Jankovic, concédant son premier set du tournoi sur le score de 6-0, pour finir par s’imposer en trois manches (0-6, 6-4, 6-3). Une autre ancienne vainqueur des Internationaux de France a connu moins de chance. Lauréate en 2011, Na Li s’est pris les pieds dans le tapis dès le deuxième tour. La Chinoise a en effet balbutié son tennis face à l’extravagante Américaine Bethanie Mattek-Sands (5-7, 6-3, 6-2).

Les Françaises à la peine

Treize ans après le titre de Mary Pierce, les Françaises n’ont pas démérité vers la Porte d’Auteuil. Virgine Razzano, Alizé Cornet, et Marion Bartoli, ont atteint les huitièmes de finale, mais aucune d’entre elles ne s’est retrouvée en deuxième semaine. Alors que l’on espérait une surprise de la part de Caroline Garcia, une certaine Serena Williams s’est mise en travers de son chemin (6-1, 6-2). Grande favorite, l'Américaine a donc tenu son rang en remportant son deuxième Roland-Garros. Saura-t-elle le conserver l'année prochaine ?

Vidéo: Serena Williams au palmarès 2013

Voir la video

Romain Bonte