Logo de l'IAAF
Logo de l'IAAF | AFP

Il était une fois l'athlétisme (4)

Publié le , modifié le

L'athlétisme est le plus ancien de tous les sports. Le plus noble aussi car il constitue l'expression de l'homme dans l'éventail complet de ses possibilités physiques: la vitesse, la résistance, l'endurance, la détente, la force. Mais aussi parce qu'il exige toutes les qualités morales ayant trait à la générosité, la volonté et le dépassement de soi dans la lutte. D'ailleurs, le mot athlétisme est dérivé du terme grec athos qui signifie combat.

En 1861, l'amateur Athletic Club avait été créé en Angleterre, structure désormais honorable et considérée comme telle puisque c'est ce club en quelque sorte qui a initié la mise en place organisée de l'athlétisme et qui a permis que cette discipline puisse irriguer d'abord tout le pays puis tout le continent et encore plus loin de l'autre côté de l'Atlantique où l'on s'empara très rapidement de cette nouvelle possibilité faire se mesurer sportivement la jeunesse,  dans un esprit de compétition tout à américain et dans la configuration universitaire qui semblait adaptée pour cela. La domination actuelle des USA sur l'athlétisme mondial est le fruit de ces premiers engagements. Les États-Unis créèrent le premier club, le New York Athletic club en 1868. 

En France, les élèves du lycée Condorcet notamment, qui venaient courir aux Tuileries, fondèrent le Racing club de France en 1883. Puis les premiers championnats de France eurent lieu en 1888, six ans ans avant congrès fondateur à la Sorbonne qui en relançant l'histoire olympique donne une dimension planétaire et désormais totalement codifiée à l'athlétisme, qui en devient la discipline majeure.

Ce fut un développement général en Europe et dans le monde au début du XXe siècle qui, après la création à Stockholm de la Fédération internationale (IAAF) en 1912, avec 150 pays membres.
C'est elle qui allait codifier, à l'échelle mondiale en établissant les règlements pour chaque épreuve. La création de la Fédération internationale permit aussi l'homologation des premiers records. Ce grand tournant institutionnel allait faire de l'athlétisme le sport le plus universel de tous.

Christian Grégoire