Tim Bozon
Tim Bozon (avec le N.15), sous le maillot de l'équipe de France en mai 2013 | AFP - ALEXANDER NEMENOV

Tim Bozon est sorti du coma

Publié le , modifié le

Dans le coma depuis le 1er mars à la suite de son hospitalisation pour une méningite, Tim Bozon serait sorti du coma, annonce dans un communiqué le département de la santé publique de la région de Saskatoon. A 19 ans, le fils de Philippe Bozon, qui avait été drafté par le club de NHL du Montreal Canadien en 2012, évoluait cette saison chez les Kootenay Ice, formation de WHL.

Cela fait 19 jours que Philippe Bozon et Helène Barbier, ses parents, sont à son chevet. Depuis le week-end passé, les bonnes nouvelles s'accumulent. Sorti des soins intensifs, leur fils, Tim, est sorti du coma. Ils ont même indiqué qu'il avait tenté de se nourrir tout seul et qu'il essayait de parler.

C'est le département de la santé publique de la région de Saskatoon (à l'ouest du Canada), qui a annoncé sa sortie du coma, via un communiqué. Admis à l'hôpital Royal universitaire de Saskatoon le 1er mars après avoir été foudroyé par une méningite de type "Neisseria", il se trouvait alors dans un état critique. Il avait été plongé dans un coma artficiel. Il en est sorti. Toutefois, les médecins du hockeyeur avertissent que "sa guérison sera  longue".

Né à Saint-Louis (Missouri/Etats-Unis) où son père a joué de 1991 à 1994,  le grand espoir du hockey tricolore a grandi en Suisse avant de rejoindre en  2011 le championnat WHL (ligue junior au Canada) pour le compte de l'équipe des  Kamloops Blazers. L'attaquant, qui a marqué cette saison 33 buts en 63 matches de WHL, a été  choisi au 3e tour de la draft 2012 par les Canadiens de Montréal qui lui ont  fait signer un contrat de trois ans avant de le renvoyer s'aguerrir en WHL avec  les Kamloop Blazers. L'équipe de Colombie-britannique l'a cédé en octobre 2013 au Kootenay Ice, une autre formation évoluant en WHL, avec laquelle il a réalisé 30 buts et 32 passes en 50 matches. Bozon a participé au Championnat du monde 2013 avec l'équipe de France en  disputant cinq matches.