Ryan Callahan
Ryan Callahan a participé au triomphe des siens | ALEX GOODLETT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Plus que trois joueurs en mort subite en NHL

Publié le , modifié le

Les équipes qui disputeront une prolongation en NHL à partir de la saison 2015-16 seront réduites à trois joueurs de champ, a annoncé mercredi la NHL, avec la volonté de dynamiser les rencontres. A l'issue du temps réglementaire, si deux équipes sont à égalité, elles disputeront une prolongation de cinq minutes avec deux joueurs de champ en moins, a précisé la NHL à l'issue de son conseil des gouverneurs à Las Vegas. En cas de pénalité, l'équipe pénalisée continuera à jouer avec trois joueurs de champ tandis que son adversaire évoluera, lui, avec quatre joueurs de champ.

La première équipe qui marquera un but remportera le match. Si aucun but  n'est inscrit en prolongation, il y aura une séance de tirs au but avec trois  tirs pour chaque équipe. S'il y a encore égalité après ces trois tirs initiaux, la séance se  déroulera ensuite selon le principe de la mort subite : si l'équipe 1 marque et  si l'équipe 2 voit sa tentative stoppée, l'équipe 1 sera victorieuse.

Ces mesures sont destinées à réduire la durée des rencontres de la saison  régulière et à baisser le nombre de celles se décidant aux tirs au but. Sur les 257 matches de la saison régulière 2014-15 où il y avait égalité à  l'issue du temps réglementaire, 147 se sont joués aux tirs au but.

La prolongation opposait jusqu'à cette saison deux équipes de cinq joueurs,  quatre de champ et un gardien, soit un joueur de champ de moins que dans le  temps réglementaire. Par ailleurs, les entraîneurs pourront faire appel d'une décision des  arbitres sur une situation de hors-jeu ou de but refusé en ayant recours à la  vidéo. Si la vidéo confirme la décision arbitrale, l'équipe qui a fait appel  perdra un temps mort.

AFP