Philippe Bozon : "L'été prochain, nous aurons davantage de repères"

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Le sélectionneur de l'équipe de France de hockey Philippe Bozon
Le sélectionneur de l'équipe de France de hockey Philippe Bozon | Marc Antoine BAUDOUX / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Conseil de la fédération internationale, réuni cet après midi, préconise le report du tournoi de qualification olympique au mois d’août 2021. La décision devrait être officielle le 10 juin prochain, lors du congrès semi-annuel de la fédération internationale de hockey sur glace. Un report bienvenu pour Philippe Bozon, entraîneur de l’équipe de France.

Bonjour Philippe, quel est votre sentiment sur le report officieux du tournoi de qualification olympique ?
Philippe Bozon
: "Ce n’est pas surprenant. On voyait tous les événements des autres sports qui ont été annulés, donc on se doutait bien que ce serait difficile d’organiser le tournoi (à Riga, la France devait affronter la Hongrie, l’Italie et la Lettonie à la fin du mois d’août pour décrocher une place pour les JO de Pékin). On était préparé pour ce report. Certains avaient évoqué la possibilité de le déplacer en février 2021, mais on préfère largement le mois d’août 2021. L’été prochain, nous aurons davantage de repères, avec une saison supplémentaire de vie commune. C’est très important pour l’équipe. Même si, évidemment la santé reste la priorité absolue, c’est une nouvelle que l’on découvre avec plaisir."

Philippe, avec cette pandémie et l’annulation des derniers Championnats du monde, vous n’avez pas eu la possibilité de rejouer officiellement depuis la relégation de mai 2019. N’y at-il pas un peu de frustration ?
PB : "Honnêtement, je suis trop préoccupé par la pandémie pour penser au hockey. Je n’ai pas trop la tête au sport actuellement. Après, je le répète, c’est sans doute une bonne chose pour nous. On n’a pas encore de certitude sur la reprise de la saison. On parle d’un retour des championnats pour le mois de novembre. Cela nous permettra d’avoir un peu plus de temps pour bien préparer nos futurs échéances."

Mais les échéances vont arriver rapidement. Si la pandémie le permet, il y aura un championnat du monde pour remonter dans l’élite puis un tournoi à 4 équipes pour retrouver les JO. Un programme corsé…
PB : "Il faudra réaliser en 2021 ce que l’on avait prévu cette année. On va tenter de bien se préparer, d’organiser des stages afin de voir tous les joueurs que l’on avait décidé de suivre. Aujourd’hui, la situation est figée et il y a des joueurs qui ont dû faire des choix de carrière du fait de la pandémie. L’avantage, c’est qu’au mois d’août, nous devrions avoir nos meilleurs joueurs dans l’équipe. Les 3 de NHL (Bellemare, Roussel et Texier) sont très motivés pour venir aider l’équipe de France et de toute les manières, la donne reste la même. Il faudra gagner pour respecter l’objectif que l’on s’est fixé : ramener la France parmi les 12 nations olympiques pour la première fois depuis 2002."

propos recueillis par Laurent Bellet

France tv sport francetvsport

Hockey