France hockey 2018
L'équipe de France de hockey | AFP

Mondial de hockey : les Français se reprennent contre le Belarus

Publié le , modifié le

L'équipe de France a remporté son deuxième match du Mondial de Hockey contre la Biélorussie (6-2), après sa défaite inaugurale contre la Russie.

Les hockeyeurs français ont remporté une victoire 6-2 qui pourrait s'avérer cruciale pour le maintien contre le Belarus, un adversaire direct, samedi dans leur deuxième match du Mondial à Copenhague. Le Belarus, situé un rang au-dessus d'eux au classement mondial (11e contre 12e), était une des équipes que les Bleus avaient ciblées en priorité pour conserver leur ticket dans l'élite en évitant la dernière place de leur groupe de huit. 

Viser au moins six points

Il leur faudra a priori six ou sept points pour y parvenir. C'est donc presque la moitié du chemin qui est faite avec ce succès qui leur en rapporte trois. Les Français avaient commencé le tournoi samedi par une lourde défaite 7 à 0 contre les Russes, champions olympiques, l'une des nations quasi inaccessibles de leur groupe, comme aussi la Suède, tenante du titre mondial, qu'ils affronteront lundi dans leur prochain match.

Le meilleur joueur français Stéphane Da Costa a été décisif avec un but et deux assistances pour Damien Fleury et Antonin Manavian. Loïc Lampérier, Anthony Guttig et Jordan Perret ont été les trois autres buteurs des Bleus. La France a bien commencé le match (2-0 après 15 minutes) et s'est envolée au début du troisième tiers-temps (5-1).

Une victoire précieuse

Cette victoire, la plus large jamais remportée sur le Belarus, était d'autant plus nécessaire que l'Autriche, l'autre équipe que les Français peuvent laisser derrière eux, avait pris un bon point contre la Suisse en ne s'inclinant qu'en prolongation (3-2). L'écart de quatre buts leur donne encore plus de valeur si les équipes devaient être départagées au goal-average particulier. La France joue sans les joueurs de NHL Pierre-Edouard Bellemare et Antoine Roussel, retenus en Amérique du Nord. C'est le dernier Mondial du sélectionneur Dave Henderson et de son adjoint Pierre Pousse, en poste depuis 2005.

AFP