France - Grande Bretagne
France - Grande Bretagne | AFP

Mondial de hockey : Battue par la Grande-Bretagne, la France tombe en deuxième division

Publié le , modifié le

Battue (4-3) par la Grande-Bretagne lors de son septième et dernier match du Mondial en Slovénie, l'Equipe de France de hockey sur glace est officiellement reléguée en deuxième division. Elle ne l'avait plus été depuis 2008. Les Bleus menaient pourtant (3-0) face aux Britanniques mais se sont fait rejoindre avant de craquer en prolongations.

Sept défaites en sept matches ... et une relégation en deuxième division. C'est le difficile constat que doit faire l'Equipe de France de hockey sur glace après avoir été battue par la Grande-Bretagne (4-3) ce lundi, pour sa dernière sortie du Mondial. Dominés à six reprises depuis le début de la compétition, les Bleus partaient pourtant favoris face aux Britanniques, contre lesquels ils jouaient leur maintien dans l'élite pour la 13e fois consécutive. Equipe la moins forte du tableau sur le papier, la Grande-Bretagne affichait d'ailleurs un bilan encore plus désastreux que celui de l'Equipe de France, avec 0 point pris et une différence de buts de -33. 

Ce statut, les Bleus l'ont d'abord assumé, en ouvrant la marque difficilement grâce à Anthony Rech (1-0, 24e) après un premier tiers-temps équilibré. La France a ensuite pensé tenir sa qualification après deux nouveaux buts inscrits par l'intermédiaire de Sacha Treille et Anthony Rech, pour le doublé (3-0). Dans les cages, Florian Hardy repoussait les offensives britanniques, pendant un temps ... avant de craquer à son tour, à l'image de la défense française. Le cauchemar a commencé à la 35e minute pour les Bleus, qui ont logiquement concédé un premier but de Robert Dowd (3-1, 35e). 

Première depuis 2008

Revigorés par ce but de l'espoir, les Britanniques ont alors tout tenté pour revenir au score, et les Bleus n'ont plus fait que subir jusqu'à la fin de la rencontre. Assez facilement, Mike Hammond a de nouveau réduit la marque quelques instants plus tard (2-3, 39e), avant que son coéquipier Robert Farmer n'offre une prolongation inespérée à son équipe en toute fin de rencontre (3-3, 46e). Menée (3-0), la Grande-Bretagne venait de réussir un petit exploit. 

Désabusés, les Bleus ont totalement sombré, et n'ont pas réussi à se montrer suffisamment solides défensivement pour tenir leur victoire, synonyme de maintien dans l'élite. Pire, les coéquipiers d'Anthony Rech ont concédé un nouveau but de Ben Davies, deux minutes seulement après le début de la prolongation (4-3, 45+2). La France concède une défaite amère, et peut s'en vouloir après avoir joué la fin de match en supériorité numérique. Les Bleus quittent le Mondial après 7 défaites en autant de matches et retrouvent la deuxième division, 11 ans après leur dernière relégation (2008). 

Hockey