L'international français Stéphane Da Costa s'engage avec Kazan

Publié le , modifié le

Auteur·e : Carole Dujour
Stéphane Da Costa en action
Stéphane Da Costa en action | AFP - Yaroslav Neyelov / Sputnik

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A 30 ans, Stéphane Da Costa vient de signer pour une saison avec, l’AK Bars Kazan, l’une des toutes meilleures équipes de la KHL, le championnat d’Eurasie. Après 3 participations au All Star Game, le Français va découvrir le 4 ème club russe de sa carrière en KHL.

C’est en Pologne, pays de naissance de sa maman, que Stéphane Da Costa patiente pendant la période incertaine du Coronavirus. Après l’arrêt prématuré de la saison en KHL, le Français, révélé en 2014 sous le maillot du CSKA Moscou, a pris le temps de la réflexion pour choisir sa nouvelle équipe pour la future saison - la 4ème après le CSKA Moscou, Iekaterinbourg et Yaroslav l’an dernier - et il a décidé de mettre le cap à l’est : "J’ai eu des contacts avec des clubs de Moscou qui souhaitaient  me recruter et puis il y a eu l’offre de Kazan", explique-t-il au téléphone, "et j’ai décidé de m’engager pour une saison avec cette équipe."

A Kazan, une région totalement éprise de hockey, Stéphane Da Costa va se retrouver dans un club, vainqueur de la coupe Gagarine en 2018, qui nourrit de très grandes ambitions : "C’est vrai que c’est un facteur essentiel. Je viens dans une équipe qui vise la victoire dans la KHL", poursuit-il. "Je vais retrouver dans ce club Dimitri Kvartalnov, mon entraineur lors de ma première saison au CSKA. Il me voulait vraiment dans son équipe et c’est important.

Le rêve de la NHL évanoui

C’est à Moscou, lors de sa première saison en Russie que le Français a renversé la table. Toujours très fluide, inspiré sur la patinoire, il a réalisé une première année sensationnelle comptabilisant 62 points en 46 matchs, un record pour lui en Russie. Ses performances ont à l’époque relancé l’intérêt de la NHL pour ce joueur très créatif : "En 2017, j’ai été vraiment à 2 doigts de signer pour les Oilers d’Edmonton et puis j’ai eu une vilaine blessure à l’urètre et cela ne s’est pas fait. C’était sans doute un signe", conclut-il fataliste.

Depuis la vie sportive de Stéphane Da Costa s’écrit dans les immensités du territoire russe ou de ses clubs affiliés de Bratislava jusqu’à Pékin. C’est une Ligue qui a bien saisi toute les qualités de ce joueur comme l’attestent ses 3 sélections pour le All Star Game de la KHL. En janvier 2019, il avait participé au All Star Game organisé à... Kazan. Sans s’imaginer qu’un jour, il porterait le maillot de cette équipe "peut être dès la mi-juillet, il n’y a pas, pour l’instant de communication sur la reprise officielle de la Ligue", explique-t-il, "je me prépare pour être en forme à ce moment là." Et si Stéphane Da Costa est en forme, ce sera une très belle affaire pour Kazan, peut être pour remporter la Coupe Gagarine (qui serait son premier trophée majeur). A minima, pour poursuivre une belle carrière...  Si l’épidémie le permet !

Carole Dujour

Hockey