Equipe de France Hockey
La joie des joueurs français | AFP - ALEXANDER NEMENOV

Les hockeyeurs français débutent leur TQO par une victoire

Publié le , modifié le

L'équipe de France de hockey sur glace a battu l'Italie (2-1 après prolongation) jeudi en Norvège lors de son premier match du Tournoi de Qualification olympique. Il lui reste deux autres rencontres à disputer d'ici dimanche (contre le Kazakhstan et la Norvège) pour espérer participer aux Jeux en 2018 en Corée du Sud.

L'essentiel est là. Il fallait au moins cette première victoire pour les hommes de Dave Henderson et Pierre Pousse, mais elle fut très difficile à obtenir dans une partie très verrouillée que les Italiens ont d'abord pris à leur compte en ouvrant le score dans le deuxième tiers-temps, les Bleus ont ensuite rapidement égalisé par Florian Chakiachvili. Ils ont fait la différence dès les premières secondes de la prolongation par Stéphane Da Costa. 

Huet sollicité dans ses cages

Dès le début du match, les Bleus essaient de mettre leur empreinte. Pierre-Edouard Bellemare est le premier à se montrer dangereux, échouant de près sur le gardien Andreas Bernard (4"). L'attaquant des Philadelphia Flyers se procure ensuite plusieurs occasions durant le premiers tiers, dont la dernière opportunité tricolore. Bien servi en retrait par Stéphane Da Costa, sa tentative file malheureusement à côté du poteau gauche italien (19"). Avant cela, Florian Chakiachvili et Jordann Perret avaient eux aussi alerté le portier adverse, sans le résultat escompté. Lors des vingt premières minutes, les Bleus ne parviennent pas à marquer malgré un powerplay (9"41). Dans la cage, Cristobal Huet rentre au vestiaire avec 10 arrêts au compteur, dont une superbe double parade lors de l'unique infériorité numérique française.

À la reprise, les Tricolores se retrouvent rapidement à devoir gérer une deuxième période d'infériorité. Et cette fois-ci, Huet ne va rien pouvoir faire face aux attaquants italiens, qui ouvrent le score par Diego Kostner (0-1, 23"20). L'avantage au tableau d'affichage ne va pas durer longtemps, Florian Chakiachvili envoyant un superbe tir lointain au fond des filets (1-1, 25"40 Ass. K.Hecquefeuille) ! Une égalisation qui donne suite à une montée en puissance des coéquipiers de Laurent Meunier, qui vont se procurer plusieurs nettes opprtunités de but. Mais que ce soit le capitaine (38"), Damien Fleury (34"), Stéphane Da Costa (36") ou encore Pierre-Edouard Bellemare et Maxime Lacroix (39"), aucun Français ne réussit à tromper la vigilance de Bernard. Les deux équipes abordent ainsi le troisième tiers en étant toujours dos à dos (1-1)...

Une prolongation rondement menée

Les débats s'équilibrent ensuite dans le troisième tiers. Héritant d'un powerplay à 43"17, les hommes de Dave Henderson portent le danger dans le camp adverse. Sur un lancer de Stéphane Da Costa, Damien Fleury voit sa tentative déviée et Maxime Lacroix est trop court pour reprendre... Après cette supériorité numérique, les Italiens deviennent dominateurs en termes de tirs cadrés pour la première fois du match. Heureusement pour la France, ils ne se montrent pas plus réalistes au moment de conclure leur powerplay (51"30). La fin de rencontre est pleine de suspense, le but vainqueur étant proche pour les deux équipes. Les Bleus tentent leur chance de loin mais Bernard reste vigilant. Puis, Stéphane Da Costa se procure finalement l'ultime occasion au terme d'un raid solitaire... Sans succès : direction la prolongation !
À trois contre trois, la décision ne va pas tarder à venir. Au bout de seulement vingt-sept secondes, Stéphane Da Costa, décalé sur la droite, envoie un sacré shoot croisé qui ne laisse aucune chance au gardien italien (2-1, 60"27 Ass. Bellemare et Chakiachvili). Soulagement dans le camp tricolore : les Bleus démarrent le TQO par une victoire - méritée sur l'ensemble de la partie - et empochent deux points. 

francetv sport @francetvsport