Yorick Treille face à la Grande-Bretagne
Yorick Treille, auteur d'une assistance contre les Britanniques | AFP - ILMARS ZNOTINS

Les Français se reprennent contre la Grande-Bretagne

Publié le , modifié le

Après son échec initial contre le Kazakhstan dans le tournoi de qualification olympique, l'équipe de France a réagi lors de son deuxième match. Les Tricolores ont disposé des Britanniques (4-2), ce qui leur laisse encore un espoir d'aller à Sotchi, s'ils battent la Lettonie.

.Un but de Charles Bertrand à six minutes du terme du match a fait énormément de bien à la France. Bien partie dans sa rencontre contre la Grande-Bretagne après une réalisation de Meunier (9'13) puis de Pierre-Edouard Bellemare (27'19) et d'une assistance pour chacun des frères Treille, les hommes de Dave Henderson menaient (2-0) et même (3-0) avec le but de Damien Fleury (34'48), sur une assistance de Baptiste Amar. Mais dans le troisième tiers-temps, les choses se sont gâtées, les Britanniques revenant à une longueur de la France à moins de neuf minutes de la fin de la rencontre. C'est là que Brian Henderson a trouvé Charles Bertrand pour ajouter un but, et donner deux longueurs d'avance afin d'avoir une fin de match plus confortable.

Pour rêver de cette première place, seule permettant d'être qualifié directement pour les Jeux Olympiques de Sotchi, la France doit réaliser ensuite un exploit. La Lettonie s'est en effet fait peur contre le Kazakhstan, mais a fini par s'imposer (3-2). Ce revers des Kazakhs laisse aux Tricolores la possibilité de gagner cette 1ère place, en battant les Lettons devant leur public. Un sacré défi, surtout sans Da Costa et Roussel, accaparés par la NHL. Mais ne pas rater leurs 3e JO consécutifs après Turin et Vancouver est à ce prix.