Les Bleus surpris par les Tchèques

Les Bleus surpris par les Tchèques

Publié le , modifié le

Les hockeyeurs français se sont inclinés (5-4 après prolongation) face à la République Tchèque, dans leur dernier match de la phase de groupe du championnat du monde mardi à Minsk. Les Bleus avaient pourtant débuté en trombe cette rencontre en menant 3-0, avant le réveil tchèque. Ils ont manqué l'occasion de remporter une victoire qui leur aurait permis d'éviter la 4e place de leur groupe, et donc l'ogre russe en quarts de finale.

Les Bleus pouvaient éviter l'ogre. Mais les Tchèques les y ont pousser. Pourquoi ogre? Parce qu'avec un palmarès record de 26 titres mondiaux, les Russes sont des valeurs sûres du hockey mondial. Ils sont également revanchards après leur sortie ratée au Mondial  précédent et, surtout, lors de "leurs" jeux Olympiques en février à Sotchi, où ils ont été éliminés en quarts par la Finlande. Au Belarus, les Russes ont écrasé toute concurrence jusqu'à présent,  réalisant un 7 sur 7 en poules, avec une pluie de buts et une victoire  retentissante 6-1 contre le rival américain à la clé. C'est donc cette équipe que les hommes de Dave Henderson vont devoir affronter, la faute à une rencontre mal négociée contre les Tchèques. 

Sur la patinoire de la Chizhovka Arena, les hommes de Dave Henderson  pensaient tenir un nouvel exploit mardi, après leurs victoires retentissantes  contre le Canada et la Slovaquie. Un doublé de Julien Desrosiers, un tir lointain de Laurent Meunier et un  Florian Hardy impérial dans la cage avaient offert trois buts d'avance aux  outsiders français, 12es au classement mondial, après 18 minutes. Mais la République tchèque, N.5 mondiale et championne du monde 2010, s'est  reprise pour égaliser à 3-3 par l'éternel Jaromir Jagr, doyen du Mondial à 42  ans, à la mi-match (31:29, 3-3). Dépassés après un nouveau but tchèque, les Bleus ont bien tenté de  résister. D'abord par le valeureux Florian Hardy, qui stoppait un penalty de  Jagr. Ensuite par Damien Fleury, qui arrachait la prolongation (42:36, 4-4). Mais Jan Kolar concrétisait les assauts tchèques 2 minutes après la  reprise, condamnant les Français à un terrible face à face avec les Russes,  dix-neuf ans après leur dernière participation en quarts de finale.

Programme des quarts de finale

Russie - France
Canada - Finlande
Suède - Bélarus
États-Unis - République Tchèque

Christian Grégoire