Cristobal Huet
Le gardien de l'équipe de France Cristobal Huet, protégé par Stéphane Da Costa | MAXPPP - TATYANA ZENKOVICH

L'équipe de France face au piège italien

Publié le , modifié le

Deux jours après leur victoire historique sur les doubles champions olympiques canadiens (3-2 t.a.b.), l'équipe de France joue son deuxième match du Mondial contre l'Italie. Les hockeyeurs de Dave Henderson jouent une grande partie de leur maintien, objectif principal, face aux Transalpins.

Les deux buts de Stéphane Da Costa, le penalty de Pierre-Edouard Bellemare, tout cela est à ranger aux oubliettes. Enfin, plutôt à garder dans un coin de tête, pour se rappeler du niveau auquel l'équipe de France a évolué. Voilà bien le problème de la France: après avoir vaincu le double champion olympique (sans ses grandes stars NHL sacrées à Sotchi) lors du premier match, les Tricolores doivent repartir au combat pour assurer leur maintien. C'est leur objectif de ce Mondial. Et si ça tourne bien... Et l'Italie est un rival pour éviter la relégation.

L'an dernier, la France avait vaincu les champions du monde en titre, la Russie (2-1), avait fait frémir (défaite 4-2) les Américains, futurs médailles de bronze, mais n'avait pas assuré un maintien très confortable (7e et avant-dernier du groupe avec deux points d'avance sur l'Autriche). Pour éviter de trembler jusqu'au bout, Dave Henderson compte bien enfoncer le clou dès ce deuxième match, et vaincre des Italiens qui ont perdu hier lors de leur premier match contre la Norvège (3-0). Sur le papier, l'Italie est inférieure à la France. Mais après avoir joué sans pression les Canadiens, qu'ils n'avaient plus vaincus depuis 1995, les Français savent parfaitement l'enjeu de cet affrontement.