La France surprise par l'Italie

La France surprise par l'Italie

Publié le , modifié le

Après son exploit face au champion olympique canadien, l'équipe de France de hockey sur glace a subi un sérieux coup de froid en s'inclinant (2-1) face à l'Italie lors de son deuxième match du championnat du monde dimanche à Minsk. Les Bleus ont ouvert le score, mais n'ont pas ensuite affiché la même détermination que contre la Canada; ils se sont faits reprendre au score et finalement, dans un 3e tiers qu'ils ont outrageusement dominé, ils se sont laissés piéger sur la seule occasion italienne à une minute de la fin du temps réglementaire.

Face à une équipe italienne nouvellement promue dans l'élite, et qui restait sur un revers face à la Norvège, la France a multiplié les offensives mais a buté constamment sur un gardien Daniel Bellissimo en état de grâce, auteur de 28 arrêts (96,55% de réussite).Le capitaine Laurent Meunier, attaquant du club allemand de Straubing, a pourtant réussi à trouver la faille au coeur du deuxième tiers-temps, en glissant le palet entre les jambes de Bellissimo (1-0, 30:57). Mais les Français, en infériorité numérique après la pénalité infligée au Rouennais Antonin Manavian, ont été rejoints deux minutes plus tard sur un but de Giulo Scandella (1-1, 32:53).A 58 secondes de la sirène, Markus Gander a offert la victoire à l'Italie en trompant Cristobal Huet (2-1, 59:02), qui avait repoussé avec peine une première tentative de Daniel Tudin.Il s'agit d'une grosse désillusion pour les Français face à un adversaire à leur portée; qui n'ont pas su bonifier leur premier succès obtenu en prolongation. Avec 2 points, ils voient les Italiens, concurrents directs pour le maintien dans l'élite, les dépasser d'une unité au classement du groupe A. Ils devront redresser la barre dès lundi contre la Slovaquie.

Christian Grégoire