Cristobal Huet, gardien de l'équipe de France de hockey-sur-glace
Cristobal Huet, gardien de l'équipe de France de hockey-sur-glace | ALEXANDER NEMENOV / AFP

JO 2018: Les hockeyeurs français ne verront pas les Jeux

Publié le , modifié le

Battue d'un rien par la Norvège (2-1), l'équipe de France de hockey sur glace n'est pas parvenue à se qualifier pour les Jeux de Pyeongchang en 2018. Vainqueurs de leurs deux premiers matches dans tournoi qualificatif olympique (TQO) organisé à Oslo, les Bleus devaient l'emporter contre le pays hôte pour participer aux Jeux. C'est un but inscrit à moins de trois minutes de la fin par Mattias Norstebo qui a brisé le rêve olympique des Français.

Les Jeux organisés du 9 au 25 février 2018 se dérouleront donc une fois de plus sans l'équipe de France de hockey, absente depuis 2002. Interrogé au micro de France Télévisions, Laurent Meunier avait du mal à cacher sa frustration. "C'était très serré à la fin. C'est un crève-coeur pour nous. On a tout donné ensemble, mais c'est le sport. On a fait quelques erreurs", a-t-il pesté. Même constat pour le vétéran Cristobal Huet. "On pensait que cette année c'était notre tour, on avait bien commencé le match. C'est dur pour toute l'équipe", a indiqué le joueur aujourd'hui âgé de 41 ans.

A moins d'un an des Mondiaux qu'elle co-organise avec l'Allemagne, la France a toutefois prouvé qu'elle pouvait prétendre à l'élite du hockey mondial. Les Bleus de Dave Henderson s'étaient ouvert la voie en se défaisant successivement de l'Italie (2-1 après prolongation) et du Kazakhstan (4-1), sa bête noire qui les avait battus lors des trois derniers TQO. Mais la dernière marche jusqu'à Pyeonchang était la plus haute: la Norvège, le pays hôte, qui reste sur deux participations aux Jeux et une 5e place en poules du Mondial russe quand la France n'a fait que 7e. La nervosité des acteurs a longtemps trahi la qualité de la rencontre, disputée dans l'historique patinoire Jordal-Amfi bâtie pour les Jeux de 1952, comme un clin d'oeil à l'enjeu du match. Cinq pénalités de deux minutes ont rythmé un premier tiers-temps tendu, engagé, mais muet en buts (0-0).

Norvégiens et Français se sont livrés coup pour coup, au sens propre comme au figuré. Quand Yorick Treille a ouvert le score (21:49), le Norvégien Mats Zuccarello (26:59) a égalisé cinq minutes plus tard, ouvrant une période de domination locale que les arrêts d'un grand Cristobal Huet ont toutefois rendu stérile. Il y avait du K-O dans l'air. Mais alors que les Français entrevoyaient la prolongation, un but de Mattias Noresbro (57:31), profitant d'un cafouillage devant les cages de Huet, a porté le coup de grâce. La Norvège participera à ses troisièmes Jeux consécutifs à Pyeongchang (9-25 février 2018).
Prochain rendez-vous international de la France: "son" Mondial, qu'elle débutera par une rencontre le 6 mai contre ... la Norvège.

francetv sport @francetvsport