Brad Marchand Vince Dunn Boston Saint-Louis
Brad Marchand (Boston) et Vince Dunn (Saint-Louis) à la lutte | Dilip VISHWANAT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Finale NHL : Boston et Saint-Louis s'arrachent la Coupe Stanley

Publié le

Boston et Saint-Louis, à égalité 3 victoires partout jusqu'ici, se disputeront dans la nuit la prestigieuse Coupe Stanley au cours d'un dernier match extrêmement attendu Outre-Atlantique. Les Boston Bruins partiront légèrement favoris mais les Blues, qui n'ont jamais remporté le titre en NHL, sont capables de créer l'exploit.

"Disputer un match N.7 pour gagner la Coupe Stanley est le rêve ultime pour un joueur de hockey et on va tout faire pour remporter ce titre". Zdeno Chara, défenseur de Boston, a parfaitement résumé les enjeux de ce dernier match. Le joueur des Bruins sait très bien que lui et son équipe reviennent de loin mais leur dernière victoire, 5-1 à Saint-Louis alors qu'ils étaient le dos au mur, leur a donné le "momentum". 

Du côté de Saint-Louis, on avait peut-être fêté le titre, le premier de la franchise en 52 ans d'existence, trop tôt : le propriétaire des Blues, Tom Stillman, avait déjà tout prévu, comme l'a révélé en les publiant, par erreur, sur son site internet le journal St. Louis Post-Dispatch: la lettre aux supporters pour les remercier et même le trajet dans les rues de la ville qu'emprunteraient les joueurs pour fêter leur titre. Sauf que Boston a gâché les festivités en s'imposant donc 5-1 sur la patinoire adverse..

A leur Rask et périls

Les Bruins n'ont pas seulement égalisé dimanche dernier: ils ont donné une leçon aux Blues qui vont faire des cauchemars à cause du gardien de Boston, Tuukka Rask, auteur de 28 arrêts lors de ce match 6. Autre signe qui semblerait faire pencher la balance en faveur de la franchise du Massachusetts : la dernière fois que la Coupe Stanley a été attribuée à l'issue d'un match N.7, en 2011, le vainqueur s'appelait... Boston, face à Vancouver.

Mais Saint-Louis voyage très bien et ne fait aucun complexe à l'extérieur. Les Blues ont remporté neuf de leurs douze matches disputés loin de leur base depuis le coup d'envoi des play-offs!  "Si on m'avait dit qu'on jouerait le match N.7 de la finale il y a de ça deux mois, j'aurais signé tout de suite. On peut mieux jouer et on va mieux jouer mercredi", a assuré leur entraîneur Craig Berube. Cette nuit, les Etats-Unis auront les yeux rivés sur la glace de Boston, par ailleurs déjà sacré en NFL avec les Patriots, pour savoir qui succédera aux Washington Capitals d'Alex Ovechkin.