Patrick Kane
Patrick Kane, des Blackhawks de Chicago | JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Chicago et Pittsburgh en pole position pour les playoffs NHL

Publié le , modifié le

Les Blackhawks de Chicago et les Penguins de Pittsburgh, qui ont dominé une saison régulière NHL écourtée pour cause de lock-out, partent favoris dans la course à la Coupe Stanley, que les Kings de Los Angeles auront du mal à conserver.

Chicago, en Conférence Ouest, et Pittsburgh, à l'Est, ont chacun remporté  36 de leurs 48 matches de saison régulière, soit un ratio impressionnant de 75% de victoires malgré la mini-saison imposée par le lockout. Les Blackhawks, sous l'impulsion de Patrick Kane et Jonathan Toews, ont  vite fait oublier les querelles de gros sous qui ont paralysé la Ligue pendant  quatre mois, jusqu'en janvier. Avec une série de 24 matches sans défaite dans le temps réglementaire pour entamer la saison (un record NHL), ils ont permis  de tourner la page du lockout et de refaire parler du hockey aux Etats-Unis. Pittsburgh aussi y est allé de sa série, avec 15 victoires consécutives, à deux unités du record LNH qui appartient... aux Penguins depuis 1992-1993.

Après 100 jours de saison régulière au pas de charge, Chicago, titré en 2010, sera opposé à Minnesota au premier tour des play-offs à l'Ouest, alors  qu'Anaheim (n°2) rencontrera Detroit, qui jouera les playoffs pour la 22e saison consécutive. Vancouver (n°3), finaliste de LNH en 2011, jouera contre  San Jose et les Kings de Los Angeles (n°4) batailleront face à Saint-Louis. Les tenants du titre, inconstants cette saison, devraient passer ce premier écueil mais ils devront reproduire leur épatant parcours de la saison passée pour espérer défendre leur trophée. Il faut en effet remonter à Saint-Louis en 1998 pour retrouver trace d'une équipe conservant la Stanley Cup.

A l'Est, Pittsburgh, sacré en 2009, sera opposé aux Islanders de New York. Montréal (n°2) affrontera une autre franchise canadienne, Ottawa. Washington (n°3) rencontrera les Rangers de New York et Boston (n°4), champion 2011 privé du titre de la division nord-est lors de la dernière journée, jouera Toronto, qui atteint la phase finale pour la première fois depuis 2004. Même sans Sidney Crosby (mâchoire cassée), les Penguins devraient passer le  modeste obstacle que constituent les Islanders. Du côté de Washington, la vedette russe Alexander Ovechkin, meilleur marqueur de la saison (32 buts dont 19 sur les 18 derniers matches), pourrait enfin porter les Capitals vers les sommets après plusieurs saisons de promesses non tenues en playoffs.

AFP