Marcel Hirscher Autriche Alta Badia
Marcel Hirscher à Alta Badia | OLIVIER MORIN / AFP

Hirscher remporte le slalom d'Alta Badia

Publié le , modifié le

Le deuxième slalom de la saison, à Alta Badia, a permis à l'Autrichien Marcel Hirscher de monter pour la deuxième fois sur le podium en remportant son premier succès. Il a devancé l'Italien Giuliano Razzoli, exceptionnel devant son public (à 0"56), et l'Allemand Felix Neureuther (à 0"80). Le vainqueur du jour prend les commandes de la Coupe du monde, ainsi que de la spécialité. Premier Français, Alexis Pinturault finit 12e, juste devant Jean-Baptiste Grange.

Voici quatre ans, Jean-Baptiste Grange remportait sa première victoire en Coupe du monde ici-même. Ce bon souvenir ne lui a pas permis de redevenir le maître des piquets. Le skieur de Valloire n'a pas lâché les chevaux, comme c'est souvent son cas lors de la première manche, et a commis quelques erreurs sur la deuxième. Sa chute à Beaver Creek lors du premier slalom de la saison lui restait certainement en mémoire, et son objectif était d'abord de se rassurer, de trouver les bonnes sensations, et de marquer des points. Sa 11e place lors de cette première manche, et sa 13e à l'arrivée, lui permettent de marquer ses premiers points cette saison dans sa spécialité. Et c'est une bonne base de travail pour la suite. Marcel Hrischer n'avait pas le même état d'esprit au départ.

L'Autrichien, dans la première manche s'est lancé comme un affamé dans le parcours, terminant très fort, là où ses rivaux perdaient beaucoup de temps. A l'arrivée, 11 centièmes d'avance sur Ivica Kostelic, vainqueur de la première épreuve à Beaver Creek, mais surtout 45 centièmes sur Giuliano Razzoli et 54 centièmes sur Felix Neureuther. Et ce joli tapis d'avance lui a été très utile lors de la deuxième manche. Devant son public, le champion olympique transalpin a mené grand train, prenant beaucoup de risques, comme ses compatriotes, et faisant oublier qu'il avait durement chuté sur son épaule à la fin du mois de novembre. A 21 ans, Hirscher n'a pas voulu assurer, s'est fait peur, mais a conservé sa première place sur l'air d'arrivée, avec plus d'une demi-seconde d'avance sur l'Italien. Un succès, le deuxième de la saison après le géant de Beaver Creek, qui lui offre le maillot de leader de la Coupe du monde, aux dépens du Norvégien Aksel Lund Svindal, sorti à la 1ère manche. Mais aussi celui du slalom, qu'il a subtilisé à Ivica Kostelic, qui doit se contenter d'une cinquième place à Alta Badia

Dans le camp français, au lendemain de sa chute dans la 2e manche du géant, Alexis Pinturault a réalisé un bel exploit. Avec le dossard 37 dans la première manche, il a réussi à dompter un parcours très marqué, restant proche des temps intermédiaires de Hirscher avant de concéder du temps, comme tout le monde, dans le final pour finir avec 0"87 de retard sur la ligne d'arrivée. Et dans la deuxième, il n'a pas faibli, prenant encore de gros risques pour finir en 12e position, juste devant son compatriote Grange. A noter le tir groupé tricolore avec la 15e place de Steve Missillier, Maxime Tissot terminant 20e.

Réactions

Marcel Hirscher (AUT, 1er): "C'est difficile de garder la tête froide quand vous êtes en pole après la 1re manche. Mais j'ai skié à 110% et je dois dire que, en ce moment, je suis du bon côté sur le fil du rasoir, avec un peu de chance. Après mon accident en slalom géant en février dernier à Hinterstoder (fracture d'une cheville, ndr), j'ai pris mon temps pour récupérer. Puis je me suis bien entraîné cet été. Et j'ai recommencé avec envie. C'est la 1re fois que je suis en tête au classement général de la Coupe du monde. Ce n'est pas important, du moins pour le moment. Je n'y pensais pas il y a deux mois, d'ailleurs on ne me citait pas parmi les prétendants. Je vais aller de l'avant, course par course. C'est parfait de gagner aujourd'hui le slalom à Alta Badia, même si j'étais un peu déçu par le géant d'hier (5e), car j'avais déjà gagné cette saison en slalom géant, à Beaver Creek".
Giuliano Razzoli (ITA, 2e): "Je n'étais jamais monté sur le podium en Italie. Alors, cette 1re fois c'est super. Surtout après toutes les épreuves traversées ces dernières semaines: ma blessure à l'épaule droite à la suite d'une chute à l'entraînement fin novembre, le déplacement à Beaver Creek pour y disputer le slalom. Là-bas, j'ai attrapé une bronchite. Non, je ne m'attendais pas à ce podium. J'ai dû faire une quinzaine de manches à l'entraînement lors des trois dernières semaines. L'épaule, ce n'est pas parfait, mais ça va mieux".
Félix Neureuther (GER, 3e): "Ce podium, c'est cadeau. L'été a été difficile, avec une opération à l'épaule droite, des problèmes récurrents au genou, le droit aussi. J'ai changé aussi d'équipementier. J'oublie pas qu'il y a quatre ans, j'étais déjà monté sur le podium ici même en 2007, deuxième du slalom".
Jean-Baptiste Grange (FRA, 13e): "Disons que c'est une course honnête. L'important, c'était d'arriver en bas. En 1re manche, j'étais un peu tendu, avec les problèmes de dos, et j'en ai gardé un peu sous le pied dans la partie haute. Sur la 2e manche, j'ai essayé d'attaquer, mais ce n'était pas facile. Je sais que je ne suis pas encore à mon meilleur niveau. C'est sûr que ce n'est pas le ski le plus engagé. Il faut encore franchir des étapes".
Alexis Pinturault (FRA, 12e): "Bien sûr ma 1re manche est meilleure. J'avais essayé d'emmener de la vitesse sur une piste déjà pas mal marquée, surtout à partir du plat. Sur le second parcours, je suis un peu trop gourmand sur une +banane+. Je coince et je n'enchaîne plus les portes, avec la perte inévitable de la vitesse en entrant sur la partie plate".

Le classement du slalom

1. Marcel Hirscher (AUT) 1:47.16 (53.50 + 53.66)
2. Giuliano Razzoli (ITA) 1:47.72 (53.95 + 53.77)
3. Felix Neureuther (GER) 1:47.76 (54.04 + 53.72)
4. Andre Myhrer (SWE) 1:47.81 (54.35 + 53.46)
5. Ivica Kostelic (CRO) 1:47.89 (53.61 + 54.28)
6. Cristian Deville (ITA) 1:48.31 (54.33 + 53.98)
7. Patrick Thaler (ITA) 1:48.48 (55.43 + 53.05)
8. Stefano Gross (ITA) 1:48.49 (54.60 + 53.89)
9. Manfred Pranger (AUT) 1:48.70 (55.29 + 53.41)
10. Ted Ligety (USA) 1:48.78 (54.52 + 54.26)
11. Naoki Yuasa (JPN) 1:48.85 (55.54 + 53.31)
12. Alexis Pinturault (FRA) 1:48.86 (54.37 + 54.49)
13. Jean-Baptiste Grange (FRA) 1:48.95 (54.81 + 54.14)
14. Fritz Dopfer (GER) 1:49.04 (55.27 + 53.77)
15. Steve Missillier (FRA) 1:49.17 (55.04 + 54.13)
16. Filip Trejbal (CZE) 1:49.22 (55.53 + 53.69)
17. Jimmy Cochran (USA) 1:49.24 (55.13 + 54.11)
18. Markus Larsson (SWE) 1:49.30 (55.22 + 54.08)
19. Wolfgang Hoerl (AUT) 1:49.45 (55.29 + 54.16)
20. Maxime Tissot (FRA) 1:49.49 (55.43 + 54.06)
21. Mattias Hargin (SWE) 1:49.53 (54.98 + 54.55)
. Axel Baeck (SWE) 1:49.53 (55.33 + 54.20)
23. Benjamin Raich (AUT) 1:49.65 (55.04 + 54.61)
24. Kjetil Jansrud (NOR) 1:49.68 (55.45 + 54.23)
25. Reinfried Herbst (AUT) 1:49.70 (55.04 + 54.66)
26. Anton Lahdenperae (SWE) 1:49.71 (55.22 + 54.49)
27. Mitja Valencic (SLO) 1:49.76 (55.02 + 54.74)
28. Reto Schmidiger (SUI) 1:50.27 (55.27 + 55.00)
29. Christoph Dreier (AUT) 1:50.29 (55.33 + 54.96)

Non qualifiés pour la seconde manche: Patrick Bechter (AUT), Julien Cousineau (CAN), Marc Digruber (AUT), Thomas Fanara (FRA), Will Gregorak (USA), Leif Kristian Haugen (NOR), Dong-Hyun Jung (KOR), Nolan Kasper (USA), Alexandr Horoshilov (RUS), Miha Kuerner (SLO), Stefan Luitz (GER), Sergei Maitakov (RUS), Thomas Mermillod-Blondin (FRA), Lars Elton Myhre (NOR), Filip Rzepecki (POL), Akira Sasaki (JPN), Philipp Schmid (GER), Rainer Schoenfelder (AUT), Brad Spence (CAN), Paul Stutz (CAN), Aksel Lund Svindal (NOR), Nicolas Thoule (FRA), Martin Vrablik (CZE), Trevor White (CAN), Adam Zampa (SVK), Silvan Zurbriggen (SUI)

N'ont pas terminé la 1re manche: Kai Alaerts (BEL), Ondrej Bank (CZE), Marc Berthod (SUI), Will Brandenburg (USA), Jens Byggmark (SWE), Sebastiano Gastaldi (ARG), Georgi Georgiev (BUL), Tomoya Ishii (JPN), Krystof Kryzl (CZE), Sung-Hyun Kyung (KOR), Mario Matt (AUT), Bode Miller (USA), Victor Muffat jeandet (FRA), Roberto Nani (ITA), Ryuunosuke Ohkoshi (JPN), Johan Pietilae holmner (SWE), David Ryding (GBR), Marcus Sandell (FIN), Matic Skube (SLO), Markus Vogel (SUI)

Disqualifié en 1re manche: Dalibor Samsal (CRO)

N'a pas terminé la 2e manche: Manfred Mölgg (ITA)