Julien Benneteau
Julien Benneteau | MIGUEL MEDINA / AFP

Héroïque Benneteau

Publié le , modifié le

Blessé, Julien Benneteau s'est lui battu comme un lion pour faire trébucher l'Allemand Tobias Kamke en cinq sets (7-6, 7-5, 5-7, 0-6, 6-4) et retrouver Roger Federer au 3e tour des Internationaux de France. Emu aux larmes en fin de match, le Bressan a fait vibrer le public du court n.1.

A l'image de son compatriote Gaël Monfils, Julien Benneteau a fait vibrer le public. Sur le court n.1, le Français de 31 ans est allé au bout de lui-même, au mental, pour surmonter la douleur et vaincre Tobias Kamke. Les deux premières manches en poche, il aurait pu abréger le match quand il a recollé à 5-5 dans le troisième set après avoir débreaké. Déjà gêné par des douleurs au psoas lors de son match inaugural Porte d'Auteuil, le Bressan a souffert des mêmes maux. Mais de manière plus violente cette fois, l'handicapant fortement. Son adevrsaire Allemand en a profité pour enchaîner huit jeux de suite et revenir à deux sets partout. A l'agonie durant la quatrième manche, la tête de série numéro 30 tricolore a retrouvé de l'énergie dans le cinquième, soutenu par un public trop heureux de voir son protégé se battre. 

Benneteau remis pour affronter Federer?

Reste à savoir si Benneteau sera remis d'aplomb pour tenir sa place au 3e tour. D'autant qu'il devra se frotter à Roger Federer. Intouchable lors de ses deux premiers matches, le numéro 3 mondial continue son parcours de santé sur ce Roland-Garros 2013. Toutefois, le Français a souvent posé des problèmes au Suisse et reste sur une victoire cette année à Rotterdam face à lui. Les deux joueurs ne se sont rencontrés qu'une fois sur terre battue, en 2008 en huitièmes de finale à Roland-Garros, et "Rodgeur" avait gagné en trois sets. Quart de finaliste aux Internationaux de France en 2006, l'élève de Loïc Courteau devra s'inspirer de son 3e tour la saison passée à Wimbledon. Opposé au Maître, Bennet' l'avait poussé jusqu'au 5e set. 

Vidéo: Benneteau n'en revient pas d'avoir gagné

Voir la video

Vidéo: la fin de match héroïque et les larmes du vainqueur

Voir la video

Jerome Carrere