Le Danois Mikkel Hansen
Le Danois Mikkel Hansen | PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Une finale tant attendue entre Paris et Montpellier

Publié le , modifié le

Montpellier, le leader historique du handball français, et le Paris SG, la puissance montante, s'affronteront le 25 mai à Paris-Bercy en finale de la Coupe de France messieurs de handball.

Ces deux clubs sont sortis victorieux samedi de demi-finales de très haut  niveau face au deux équipes qui les suivent immédiatement en Championnat. Le Paris SG, déjà assuré de remporter le titre de champion cette saison  pour la première fois de son histoire, eu du mal à se défaire de la poigne de  Dunkerque (33-29). Et Montpellier, sacré ces cinq dernières saisons en Championnat et  vainqueur de la précédente édition de la Coupe de France, s'est débarrassé sur  le fil de Nantes (31-29). Cette finale s'annonce fascinante entre deux équipes au destin intimement  lié cette saison. Si Paris a dominé aussi outrageusement le Championnat, il le  doit aussi aux difficultés de Montpellier, englué dans l'affaire des paris  sportifs.

Mais les Montpelliérains finissent la saison en trombe. Ils ont pris  l'ascendant sur Dunkerque pour la deuxième place du Championnat qualificative  pour la Ligue des champions. Et cette qualification pour la finale de la Coupe de France va encore  décupler leur motivation. Ce sera leur dernière chance de décrocher un titre  cette saison. Depuis 1997, ils n'ont plus vécu une saison sans trophée. Les Montpelliérains ont presque tout le temps mené face à Nantes, mais sans  jamais créer un écart significatif. Poussés à leurs limites, ils ont profité de  quelques erreurs nantaises en fin de match, pour s'imposer à la dernière  seconde sur un "kung fu" entre Michaël Guigou et Dragan Gajic. Le PSG a aussi été longuement bousculé par Dunkerque. L'agressivité montrée  par les deux camps en première période a valu une exclusion directe rapide à  Jeffrey M'tima. Mais les Parisiens ont commencé à prendre le dessus après la  pause et ont fini par user la défense nordiste.

AFP