Hansen PSG
Mikkel Hansen, comme Karabatic, est attendu au tournant. | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Un choc Paris-Montpellier sur fond de crise

Publié le , modifié le

Empêtré dans une affaire des paris suspects, en marge de son match face à Cesson la saison dernière, le Montpellier Handball s'apprête à effectuer un périlleux déplacement à Coubertin ce dimanche (15h15) pour y affronter le PSG, l'autre équipe toujours invaincue en championnat avec Chambéry. De son côté, Paris -en phase de rodage- compte bien frapper un grand coup.

Montpellier contre vents et tempêtes. "Ce qui est clair, c'est que l'ambiance est un petit peu lourde. Dire que le climat est agréable et détendu, ce serait mentir, mais on avance, on vit", avait admis Patrice Canayer, l'entraîneur du MAHB, samedi après-midi, à l'hôtel parisien où séjourne son équipe. Et au beau milieu de cette bourrasque médiatique, les Héraultais affrontent le nouvel ogre de Division 1 : le PSG (dimanche 15h15). Ces deux équipes ont prouvé, depuis le début de la saison, qu'elles disposaient d'une marge confortable sur la seconde moitié de tableau. Bien que cela n'ait rien d'étonnant -vu la qualité des deux effectifs- voir les favoris à ce niveau si tôt dans la saison, promet d'ores et déjà une belle bataille pour le titre.

Hansen-Karabatic, duel de géants

Et pourtant, ce n'était pas gagné d'avance… Car depuis son rachat en juin dernier par QSI, le PSG a rénové de fond en comble son effectif. Et Paris n'a pas fait dans la demi-mesure en recrutant ce qui se fait de mieux : Didier Dinart, Samuel Honrubia et Luc Abalo, pour ne citer qu'eux. Alors certes, les Franciliens manquent encore de cohésion, mais les individualités sont telles que peu d'équipes paraissent en mesure de leur résister cette saison. D'autant plus que Mikkel Hansen, encore en mal de rythme, n'a jamais vraiment pesé sur une rencontre. Il sera à coup sûr attendu face à Montpellier.

Les Héraultais, eux, ont certes plus de vécu que le PSG, mais les quintuples champions de France n'ont pas eu une préparation idéale. Loin s'en faut. Mais malgré cela, le MAHB carbure à plein régime, dans le secteur offensif tout du moins. Avec Nikola Karabatic -suspecté dans l'affaire du match truqué contre Cesson-, William Accambray, Dragan Gajic et Issam Tej, la force de frappe du MAHB n'en est que décupler… Billère (50-24) et Tremblay-en-France (40-30) peuvent en attester. Et c'est aussi le cas en Ligue des Champions, Flensburg (37-37) n'a pu faire mieux qu'un nul sur son terrain. Cependant, à Paris, cela sera une autre histoire. Car le PSG a pour objectif les arrêter... et ce dès dimanche.