Tournoi de qualification olympique : la France terrasse la Tunisie et se rapproche des JO

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Melvyn Richardson face à la Tunisie
Melvyn Richardson face à la Tunisie | SYLVAIN THOMAS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Bleus ont un pied aux Jeux olympiques. L'équipe de France a remporté son deuxième match du Tournoi de qualification olympique face à la Tunisie (40-29), samedi 13 mars. Un large succès qui permet d'aborder un peu plus sereinement le dernier match contre le Portugal, dimanche 14 mars, décisif afin de valider un ticket pour les Jeux de Tokyo.

Au moment de débuter leur match face à la Tunisie dans l’Arena de Montpellier, les Français savaient qu’ils ne valideraient pas dès samedi 13 mars leur qualification pour les Jeux olympiques en cas de victoire. Plus tôt dans l’après-midi, la Croatie avait vaincu le Portugal (25-24) et rebattu les cartes de ce Tournoi de qualification olympique (TQO) à quatre équipes.

à voir aussi Handball – Tournoi de qualification olympique : revivez la victoire de la France face à la Tunisie Handball – Tournoi de qualification olympique : revivez la victoire de la France face à la Tunisie

L’objet de la rencontre pour les Bleus était donc simple : s’imposer pour prendre seul la tête du classement et se rapprocher ainsi un peu plus d’une participation aux JO, et tenter de le faire le plus largement possible pour soigner une différence de buts déjà positive après la victoire contre la Croatie (30-26) vendredi. Une différence de buts qui pourrait être décisive lors du dernier match des Français dimanche soir.

Un débat de match à la hauteur des ambitions françaises

Face à la Tunisie (40-29), les joueurs de Guillaume Gille ont rempli ces deux missions avec brio. Moins en difficulté que face à la Croatie, contre l’équipe la plus faible de ce TQO, les Français ont rapidement creusé l’écart grâce au début de match tonitruant du duo barcelonais Ludovic Fabregas-Dika Mem. Tous les ingrédients étaient présents pour répondre à l'importance de l'enjeu. À la mi-temps, les Tunisiens étaient menés de huit buts (21-13), signe que les Bleus avaient intégré le message affiché par le sélectionneur avant la rencontre au micro de TMC : "C’est un match à prendre très au sérieux face à une équipe très accrocheuse".

Accrocheuse, l’équipe de Tunisie ne l’a réellement été que par bribes, comme en cette fin de première mi-temps au cours de laquelle Vincent Gérard ne trouvait plus la clé pour stopper les tirs adverses. Avant que les joueurs de Gille ne remettent la marche avant en seconde période, pour valider une large victoire. Melvyn Richardson (cinq buts sur cinq tirs, 100% de réussite) – homme du match –, Hugo Descat (6/8) et Nicolas Tournat (5/6) ont fait partie des hommes décisifs lors de ce solide succès français, surtout marqué par la force d'un collectif qui s'est retrouvé ces derniers mois.

Une différence de buts cruciale avant le dernier match

"Pour progresser, il faut vivre des moments compliqués, où la pression est forte, comme au dernier mondial. (...) Cette équipe se construit une expérience collective", indiquait Michaël Guigou (3/5) vendredi soir avec la victoire face à la Croatie. Avec une différence de buts de +15 sur les deux premières rencontres, la France est tout proche de valider son ticket pour les Jeux olympiques, qui débuteront dans quatre mois. Elle occupe pour l'instant la tête du classement, deux points devant le Portugal et la Croatie, respectivement +6 et -3 de différence de buts. Il faudrait donc un cataclysme – une large victoire de la Croatie face à la Tunisie et une large défaite face aux Portugais dimanche – pour voir échapper la qualification pour Tokyo.

-

à voir aussi Tournoi de qualification olympique de handball : les Bleus éteignent la Croatie et prennent une première option pour Tokyo Tournoi de qualification olympique de handball : les Bleus éteignent la Croatie et prennent une première option pour Tokyo

Avant le début de ce match décisif, les Bleus auront très certainement en tête leur victoire d'il y a moins de deux mois contre le Portugal, lors du mondial, le 24 janvier dernier (32-23). Mais côté Bleu, pas question de s’enflammer. À l’issue de ce match contre la Tunisie, le discours reste le même qu’après celui contre la Croatie vendredi soir : ne pas s’emballer, rester concentrés et terminer le travail contre les Portugais dimanche soir, avant de s’envoler pour Tokyo en juillet prochain.