Nikola Karabatic
L'international Nikola Karabatic | REUTERS - JEAN-PAUL PELISSIER

Suspension annulée pour Nikola Karabatic

Publié le , modifié le

Le jury d'appel de la Fédération Française de handball (FFHB) a décidé d'annuler la suspension de six matches de Nikola Karabatic, qui nie toujours avoir parié contre son équipe. Les deux autres protagonistes du dossier des paris suspects, Issam Tej et Dragan Gajic sont également blanchis. Mais le volet judiciaire reste ouvert.

Initialement suspendu six matches par la commission de discipline de la Ligue nationale de handball, l'aîné des frères Karabatic a donc vu sa peine purement et simplement annulée. Le jury d'appel "a considéré souverainement qu'un doute subsistait quant à la matérialité des fautes reprochées aux intéressés", qui ont tous les trois nié avoir parié sur le match du 12 mai 2012 Cesson-Sévigné-Montpellier, au coeur de l'affaire. "Ainsi, le jury d'appel a décidé de relaxer les trois joueurs", précise la FFHB dans un communiqué.

"L'ultime conviction" qui avait poussé la commission disciplinaire de la LNH à sanctionner les trois joueurs et donc estimé qu'ils étaient coupables, a donc été balayé d'un revers de la main par les juges de la Fédération. Nikola Karabatic et son avocat Me Jean-Robert Phung, sont parvenus à convaincre la plus haute instance du handball français que sa compagne, Géraldine Pillet, avait parié sans l'en avertir. Elle aurait donc utilisé le téléphone portable de l'international français à son insu, dans le but d'observer la cote du fameux match.

Les quatre autres joueurs sanctionnés

Le jury d'appel de la FFHB a en revanche sanctionné les quatre autres joueurs qui ont  reconnu avoir parié, Mladen Bojinovic, Samuel Honrubia, Luka Karabatic et  Primoz Prost. Les juges fédéraux ont assorti du sursis deux des six matches de suspension prononcés en première instance début février. "Le jury d'appel a retenu la notion de première faute prévue par le règlement et décidé que la sanction adaptée consistait à assortir du sursis 2  des 6 dates de suspension", précise la FFHB. Les appels des joueurs étant suspensifs, aucun d'entre eux n'avait purgé de  match de suspension jusqu'ici.

La décision d'annuler les sanctions de Nikola Karabatic, Tej et Gajic, ne concerne que le volet sportif de l'affaire. Le volet judiciaire n'est lui toujours pas clos, et le tribunal de Montpellier planche toujours sur cet épineux dossier.

Romain Bonte