Saint-Raphaël s'affirme aux dépens de Dunkerque

Saint-Raphaël s'affirme aux dépens de Dunkerque

Publié le , modifié le

Saint-Raphaël a confirmé qu'il faudrait compter avec lui cette saison en allant s'imposer à Dunkerque (36-33) lors de la 10e journée de D1 messieurs de handball.

Le club varois reste sur la deuxième place du podium, à trois points du  leader Montpellier qui a tout dévasté sur son passage au Pays d'Aix (33-22). Suivent à un point de Saint-Raphaël le Paris SG, qui s'est relâché en fin  de match devant Toulouse (34-31), et Nantes qui n'a eu aucun mal à se défaire  d'Istres (33-24). Dunkerque décroche, avec cette quatrième défaite de la saison, et compte  déjà six points de retard sur Montpellier, un écart qui pourrait bien s'avérer  irréversible. 

Le champion de France s'est laissé attirer dans le type de match qui lui  convient le moins, là où les attaques prennent le pas sur les défenses. Le duo Raphaël Caucheteux (12 buts)/Morten Olsen (7) a tyrannisé les  Nordistes, qui ont aussi payé les efforts consentis dimanche en Ligue des  champions. Montpellier s'est montré bien trop fort pour Aix, avec un Mathieu Grébille  (9 buts à 9 sur 9 aux tirs) et un Dragan Gajic (8 buts à 8 sur 10) tous les  deux absolument impeccables. 

Malgré un petit passage à vide défensif en fin de match, le PSG n'a pas eu  à trop s'employer pour venir à bout de Toulouse, à court d'arguments offensifs  en l'absence de l'arrière droit international Valentin Porte (abdominaux). Les Toulousains ont pris un éclat en fin de première période, après la  sortie provisoire, pour une légère blessure à une cheville, de Jérôme  Fernandez, finalement meilleur marqueur du match (11 buts). Devant Istres, toujours scotché à la dernière place du classement, les  Nantais, eux, ont été mis sur orbite par leur ailier droit Jordan Camarero (8  buts). Enfin, Créteil, face à Nîmes (28-27), et Sélestat, à Tremblay-en-France  (25-23), ont obtenu des victoires précieuses en vue du maintien.

AFP