Nikola Karabatic et son avocat
Nikola Karabatic et son avocat au tribunal de Montpellier | DR

Procès des paris suspects: 10 000 euros d'amendes pour les Karabatic

Publié le , modifié le

Le verdict du procès des paris suspects autour du match de handball Cesson-Montpellier du 12 mai 2012 a été rendu au tribunal de Montpellier. Et les juges ont été clairs: tous les joueurs ont été reconnus coupables d'escroquerie, condamnés à des amendes et à rembourser, en fonction des gains, la Française des Jeux. Mais aucun jugement de prison, même avec sursis, n'a été donné. Nikola et Luka Karabatic ont été condamnés à 10 000 euros d'amendes avec leurs compagnes. Leurs avocat a aussitôt annoncé son intention de faire appel de la décision. Même montant pour Prost, Gajic, Honrubia. En revanche, c'est 30 000 euros pour Bojinovic et Gillet, présenté comme l'instigateur du projet par les juges d'instruction.

La Ligue et la Fédération française de hand recevront un euro symbolique et 1000 euros pour les frais, alors que le club de Montpellier voit sa requête d'être partie civile rejetée, et ne peut donc prétendre à aucune réparation. Son président, Rémi Levy, a aussitôt annoncé qu'il engagerait "une procédure au civil pour faire valoir le préjudice subi par le club". Et l'avocat des frères Karabatic et de leurs compagnes, Me Corbier, a pour sa part, annoncé que ses clients avaient décidé de faire appel du jugement. Ce jugement ne devrait donc pas être le dernier dans cette affaire.

Trois mois de prison avec sursis et une amende de 30.000 euros avaient été  requis contre le joueur du FC Barcelone.

Au total, 16 personnes, parmi lesquelles 8 joueurs du Montpellier Agglomération Handball (MAH) de l'époque (Luka et Nikola Karabatic, Samuel Honrubia, Mladen Bojinovic, Primoz Prost, Mickaël Robin, Dragan Gajic, Issem Tej) devaient répondre des chefs d'inculpation d'"escroquerie" ou de "complicité d'escroquerie" au préjudice de La Française des Jeux pour une somme avoisinant les 300 000 euros. Jennifer Priez, compagne de Luka Karabatic, avait vu son chef d'inculpation modifié en complicité d'escroquerie. L

Suivez le direct de l'envoyé spécial de FranceTVSport, Thierry Vildary