Omeyer
Thierry Omeyer a une nouvelle fois accumulé les parades. | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Préparation Euro 2016 / Les Français montent en puissance en surclassant le Danemark

Publié le , modifié le

Les handballeurs français, avec leur équipe-type, ont clos leur préparation pour l'Euro (15-31 janvier) dimanche à Paris-Bercy par un succès autoritaire contre le Danemark (36-28), l'une des équipes les mieux placées pour leur contester la couronne continentale en Pologne.

La démonstration réalisée devant des spectateurs parisiens conquis redore le bilan des Bleus, poussifs contre la Norvège (27-26) jeudi puis battus par le Qatar (25-28), vice-champion du monde, après avoir mené de cinq buts à l'approche du dernier quart d'heure samedi. Lors des deux précédentes rencontres, le sélectionneur Claude Onesta avait surtout utilisé les jeunes pour effectuer des essais et préserver les cadres. Il a cette fois-ci sorti l'artillerie lourde et la différence de niveau s'est ressentie. Emmenée par Nikola Karabatic, très solide, et Michaël Guigou, impeccable à la finition (6/6 en première mi-temps), la France a eu besoin d'un quart d'heure pour prendre la mesure du Danemark, en panne de solution devant le rideau défensif tricolore et les parades de Thierry Omeyer.

La mécanique bleue a tourné à merveille en première période (20-14) où le novice Théo Derot (2e sélection) s'est également illustré en inscrivant trois buts (en 15 minutes), validant sans doute son billet pour Cracovie. En seconde période, l'écart n'est jamais descendu en dessous de cinq buts et les remplaçants, Samuel Honrubia, Kentin Mahé et Vincent Gérard, ont apporté leur pierre à l'édifice.

Le Danemark reste favori

Ce succès devrait rassurer Onesta qui considérait le Danemark mieux armé que la France pour l'Euro. L'équipe scandinave ne souffre que d'un forfait majeur, le pivot Rene Toft Hansen alors que les Bleus doivent composer avec une cascade d'absents au niveau de leur base arrière (Grébille, Accambray, Fernandez entre autres et très probablement Barachet). Le Danemark espère reconquérir le titre européen pour valider son billet pour les Jeux de Rio où la France est déjà certaine d'aller en août. Avec le virtuose Mikkel Hansen en tête de gondole, l'équipe nordique avait conquis le trophée continentale en 2012 en Serbie où les Bleus étaient passés à côté (11e).

Mais elle n'a plus remis la main sur un titre depuis, sombrant notamment en finale du Mondial-2013 contre l'Espagne (19-35), puis en finale de "son" Euro un an plus tard contre des Bleus intraitables (32-41). La France débutera l'Euro vendredi à Cracovie contre la Macédoine, l'adversaire le plus abordable de son groupe, avant de se mesurer à la Serbie et à la Pologne, médaillée de bronze lors du Mondial au Qatar l'an passé.