Joël Delplanque, le président de la Fédération Française de Handball
Joël Delplanque, le président de la Fédération Française de Handball | FRANCK FIFE / AFP

Paris suspects: le monde du hand réagit

Publié le , modifié le

Les différents acteurs du handball français n'en finissent pas d'exprimer leur stupéfaction concernant l'affaire dite des paris suspects. Du président de la Fédération au directeur de la LNH en passant par d'éminents spécialistes (anciens joueurs, entraîneurs), tout le monde réclame que la lumière soit faite. Et déplore l'image ternie du hand tricolore.

Joël Delplanque, président de la Fédération de handball: "C'est une épreuve, une épreuve pour tout le monde, les joueurs, le club de Montpellier, la Fédération et le hand en général. C'est une affaire très sérieuse qu'il faut traiter de manière très sérieuse. On pouvait penser le hand à l'abri d'une affaire comme ça. La preuve que non. Je le déplore. Il est indispensable que cette enquête soit menée de manière la plus rapide et efficace possible pour qu'on connaisse enfin la vérité."

Etienne Capon, directeur général de la Ligue nationale de handball: "On est atterré. On ne s'attendait pas à ça. On s'attendait à ce qu'ils soient placés en garde à vue, c'est normal, mais on ne pensait peut-être pas que ça allait être si vite. Ce ne sont pas de belles images c'est évident, mais c'est normal que l'enquête suive son cours. La tache sur le hand, elle y est. Mais s'ils sont avérés, ça reste des actes isolés et on saura reconstruire et montrer que le handball ce n'est absolument pas ça."

Philippe Gardent, entraîneur du Paris SG, qui a battu Montpellier (38-24) en Championnat de France dimanche: "C'est une situation extrêmement difficile non seulement pour les joueurs de Montpellier mais pour tout le handball francais. Ca ternit la fête pour nous. Parce qu'au-delà de Montpellier, il y a plusieurs personnes qui sont concernées qui nous sont aussi très attachées. C'est tres dommageable, c'est triste."

Daniel Costantini, ancien sélectionneur national, sur RMC: "Je connais bien la famille Karabatic, des garçons bien sous tous rapports, qui ont montré sur tous les terrains leur engagement et leur sens de l’éthique. Mais dans certaines conditions ils ne semblent pas capables de respecter certaines limites (allusion à la destruction du plateau de l’Equipe TV après le sacre aux JO de Londres). Et là, ce qui pourrait sembler quand on en parle entre nous être une blague de potache, a l’air de tourner à la farce excessivement désagréable"

Voir la video

Voir la video