Claude Onesta
Le sélectionneur de l'équipe de France Claude Onesta | CHRISTOPHE SIMON / AFP

Onesta sort de son silence

Publié le , modifié le

A la diète médiatique depuis les JO et le "démontage" du plateau de L'Equipe TV, Claude Onesta a commenté mardi sur RTL l'affaire des paris truqués entre Cesson et Montpellier. Si le sélectionneur de l'équipe de France s'est dit peiné pour les frères Karabatic, il estime qu'ils "ont commis une erreur grave" qui doit être "punie de manière exemplaire". En cas de faits avérés, les Internationaux concernés ne seront pas appelés sous le maillot tricolore.

L'affaire des paris truqués du match Cesson - Montpellier, où les écoutes téléphoniques seraient accablantes, n'a pas fini de faire parler. Tout le monde y va de son commentaire, avisé ou pas, sur les moeurs du sport en général et des Karabatic en particulier. Ils ne sont pas seuls dans cette histoire (19 interpellations dont neuf joueurs, ndlr) mais la star du hand mondial Nikola Karabatic et son frère occupent le devant de la scène médiatique. Distant depuis la fin des Jeux olympiques et le démontage du plateau de nos confrères de L'Equipe TV pour répondre aux critiques du quotidien sportif (*), le sélectionneur Claude Onesta est lui aussi sorti de son mutisme pour parler des deux "enfants terribles" du hand français. Les Karabatic auraient fauté et Onesta le condamne fermement. "Je suis dans la peine pour eux, car ce sont des gens pour qui j'ai beaucoup d'estime et d'affection. D'évidence, ils ont commis une erreur grave, a-t-il indiqué. Il faut qu'elle soit punie de manière exemplaire car c'est quelque chose qui n'est pas supportable. Si les faits sont avérés voire avoués, la sanction sera méritée et connaissant suffisamment bien ces deux joueurs, je sais pertinemment qu'ils l'accepteront."

Sanction et pardon

En cas de sanction et donc de suspension, les portes de l'équipe de France seront évidemment fermées. Une double peine en quelque sorte mais assez compréhensible, ne serait-ce que par la gravité des faits reprochés et le devoir d'exemplarité des Internationaux. Toutefois, Onesta précise que si les joueurs incriminés ne seront pas en Bleu, c'est avant tout parce qu'ils seront sans temps de jeu avec leur club. "Si effectivement ils sont fautifs, ils vont d'abord devoir payer leur erreur et pendant ce temps l'équipe de France ne peut pas jouer avec des joueurs qui ne jouent pas en club et qui n'ont plus d'activité sportive", a-t-il souligné, ajoutant: "pour autant il arrivera aussi le temps du pardon." Quant à la discrétion de la Fédération, Onesta attendait qu'on sorte des rumeurs pour réagir. "On n'a pas l'habitude de vivre ces moments là. Depuis plusieurs jours on essaie de comprendre, de savoir. Si on n'a pas parlé, à la Fédération, depuis le début de l'affaire, c'est parce que tout n'avançait que par rumeurs. Hier (lundi), le procureur a pris la parole et exprimé ce qui semble clair, à partir de là, on semble pouvoir réagir", a déclaré le sélectionneur qui regrette qu'on mélange "une poignée de handballeurs" avec "les 500.000 licenciés traînés dans la boue depuis deux jours comme s'ils étaient tous fautifs". 

Le prochain match des Bleus est fixé au 1er novembre face à la Lituanie à Rouen dans le cadre des qualifications à l'Euro-2014, une rencontre sans péril tellement l'adversité sera modeste. Le premier grand rendez-vous à venir sera le Championnat du monde qui aura lieu en Espagne en janvier 2013 et où la France, double championne olympique et du monde en titre, défendra sa couronne.

* Quelques heures après leur titre olympique à Londres, l'équipe de France s'est rendu sur le plateau de L'Equipe TV et de RMC afin de répondre aux questions des journalistes. Mécontents du traitement que le quotidien L'Equipe leur avait réservé après leur Euro raté et leur préparation poussive, Claude Onesta et Nikola Karabatic ont entrepris de démonter le studio TV. Ils ont soulevé puis cassé la grande table du plateau avant de démonter les décors pour un coût total de 20.000 euros. Le sélectionneur français avait indiqué : "Les collabos vont être tondus". Après ce dérapage, Onesta n'a plus donné la moindre interview.