Nikola Karabatic: "ma compagne a parié 1.500 euros et mon frère 7.000 euros"

Publié le , modifié le

Nikola Karabatic a déclaré sur Europe 1 que sa compagne avait "fait un pari de 1.500 euros" sur le score à la mi-temps du match de handball Cesson-Montpellier le 12 mai, tandis que son frère Luka avait lui parié une somme "aux alentours de 7.000 euros".

Avant la rencontre de championnat, cinq joueurs de Montpellier ou leurs proches auraient misé près de 88.000 euros sur le fait que le MAHB serait mené à la mi-temps. Des paris qui leur auraient permis d'empocher plus de 252.000 euros et qui avaient entraîné leur mise en examen pour "escroquerie par manoeuvre frauduleuse" aux dépens de la Française des Jeux. Interrogé sur l'affaire, Nikola Karabatic a de nouveau clamé son innocence, expliquant que son frère et lui "n'avaient pas truqué un match auquel ils n'avaient pas participé". "Ils (les enquêteurs, ndlr) essayent d'étayer tout ça en disant "il y a eu des paris" qui ont été faits sur ce match là, donc ça veut dire qu'il a été truqué, or c'est complètement faux. Ce sont deux choses tout à fait différentes: un trucage de match qui est une faute pénale, et vraiment très grave, et des paris par certaines personnes qui ont été avoués et assumés", a expliqué le double champion olympique, qui a confié avoir reçu de nombreuses lettres de soutien. Les frères Karabatic et leurs trois partenaires de Montpellier sauront le 25 octobre si leur demande de levée du contrôle judiciaire a été acceptée par la cour d'appel de Montpellier.

Julien Lamotte