Dragan Gajic (Montpellier) face à Flensburg
Dragan Gajic (Montpellier) | EPA/BENJAMIN NOLTE

Montpellier se rassure dans la tourmente

Publié le , modifié le

En pleine tempête médiatique et judiciaire, dans le cadre de soupçons présumés sur des paris truqués, les Montpelliérains ont plutôt bien réussi leur premier match de la saison en Ligue des Champions en allant faire match nul (37-37) en Allemagne sur le terrain de Flensburg. Malgré quelques périodes d'une inhabituelle fébrilité, ils ont livré un match plutôt abouti.

Patrice Canayer (entraîneur de Montpellier): "Je ne sais pas s'ils avaient laissé leurs soucis aux vestiaires, mais je sais qu'ils n'avaient pas laissé leur handball.  Je suis satisfait du comportement de l'équipe et de la qualité de notre jeu. Réussir ce match nul ici n'est pas une performance simple. Beaucoup d'équipes s'y casseront les dents. Je suis juste un peu frustré d'une deuxième mi-temps où l'on a mené l'essentiel du temps... Nous allons maintenant penser à Paris quand on sera à Paris ".

Début de match compliqué...

Malgré le contexte pesant et un début de match raté, les champions de France ont trouvé les ressources pour rivaliser avec le vice-champion d'Allemagne, un concurrent sérieux, pour bien lancer leur campagne. S'ils peuvent nourrir quelques regrets, après avoir mené de trois buts à cinq minutes de la fin avant de subir le retour allemand, les coéquipiers de Nikola Karabatic ont affiché un niveau de jeu plutôt séduisant, malgré les remous de l'affaire qui ont pesé sur le mental de beaucoup de joueurs.

Anesthésiés en début de match, au point de prendre un 4-0 d'entrée, les Montpelliérains se sont ensuite engouffrés avec appétit dans un match offensif, disputé sur un rythme endiablé, avec des buts rapides de part et d'autre. 

C'est d'abord le jeune Mathieu Grebille, auteur de sept buts, qui a réveillé son équipe avec des actions spectaculaires sur son aile gauche.  Après vingt minutes, le MAHB est ainsi revenu dans le sillage du  vice-champion d'Allemagne, avec un jeu collectif déjà bien rôdé.Grâce à Karabatic (4 buts), de plus en plus précis, William Accambray et Issam Tej (5 buts tous les deux), les Héraultais ont finalement mis le clignotant pour prendre la voie de gauche et dépasser leur adversaire (25-24). Après deux éclairs de Dragan Gajic, leur meilleur buteur depuis le début de la saison et jeudi (8 réalisations), ils ont même pris trois buts à cinq minutes de la fin pour entrevoir un succès quasi inespéré.Mais Flensburg a réagi en resserrant sa défense pour égaliser et résister à une dernière action montpelliéraine en attaque, finalement stérile.

Les Héraultais ont finalement montré un visage plutôt séduisant, malgré quelques errements défensifs, et peuvent espérer s'en sortir dans un groupe pourtant relevé, à condition que les paramètres extra-sportifs ne polluent pas davantage la suite de leur saison. 

En marge du match, on a appris que Nikola Karabatic n'apparaîtra plus dans les publicités du site de jeux en ligne Betclic. "Betclic a suspendu la visibilité publicitaire de Nikola Karabatic " dont les images ont par ailleurs été retirées du site, a précisé l'opérateur, assurant qu'il ne s'agissait "pas d'une rupture de contrat". Nikola Karabatic fait partie de "l'équipe d'ambassadeurs" de Betclic, avec notamment l'ancien international de football Marcel Desailly ou l'international de basket Tony Parker.

Voir la video

Christian Grégoire