La défense de Montpellier a eu raison de Juricek
La défense de Montpellier a eu raison de Juricek | MaxPPP - Jean-Michel Mart

Montpellier se rassure

Publié le , modifié le

Montpellier a mis fin à une série de trois défaites consécutives toutes compétitions confondues jeudi pour remporter, face à Saint-Raphaël (29-26), sa première victoire depuis l'éclatement au grand jour de l'affaire des soupçons de match truqué. Une affaire qui a complètement déstabilisé le club héraultais qui a perdu en quelque semaines son aura et sa domination sur le handball français. Ce succès est donc le bienvenu.

La force de caractère de Montpellier

Déjà rassurant après avoir été plutôt bon, mais malgré tout malheureux en Ligue des champions face à Leon dimanche, le MAHB a montré qu'il avait suffisamment de qualité dans son équipe pour surmonter l'absence de ses cinq joueurs toujours mis en examen. Ce troisième succès en cinq journées, le premier depuis le 22 septembre, est d'autant plus méritoire qu'il a été décroché face à un candidat au podium.  

Portés par un Mickaël Robin de nouveau excellent dans les cages (27 arrêts), les champions de France ont fait la course en tête de bout en bout mais Saint-Raphaël est revenu à la hauteur à cinq minutes de la fin (26-26). Dans une salle "Bougnol" très chaude, les Montpelliérains ont su gérer une fin de match très nerveuse pour marquer les trois derniers buts du match, dont deux par l'impeccable Wissem Hmam (5 buts sur 6 tentatives). Autre bonne nouvelle pour Montpellier, le retour sur le terrain de Michaël Guigou qui avait joué son dernier match en finale des jeux Olympiques de Londres et était poursuivi depuis par les blessures.

Un signe peut-être que les jours mauvais vont s'éloigner du ciel héraultais. Si les Montpelliérains n'ont pas encore totalement retrouvé leurs repères et s'ils ne peuvent toujours pas compter sur leur effectif au complet, ils ont montré de la force de caractère et sans doute que cette victoire leur permettra de reprendre des couleurs et de retrouver des ambitions.

Christian Grégoire