Patrice Canayer
Patrice Canayer, l'entraîneur montpelliérain | PHILIPPE LAURENSON / BLUEPIX / DPPI MEDIA

Montpellier passe tout près de l'exploit à Veszprem

Publié le , modifié le

Montpellier est passé tout près d'un fantastique exploit en s'inclinant de justesse à Veszprem (29-30), dimanche en Ligue des champions.

Les Héraultais ont réussi un superbe match en résistant jusqu'au bout à l'équipe hongroise, demi-finaliste l'an passé, et grande favorite de ce groupe C. Cette deuxième défaite en C1, après celle concédée lors de la première journée à Rhein-Neckar (24-35), ne fait évidemment pas les affaires des Montpelliérains au plan comptable. Mais elle confirme les progrès entrevus la semaine passée lors de la victoire sur Celje (35-29) et va leur faire du bien au moral, tant il est probable que peu d'équipes viendront s'imposer à Veszprem, victorieux de ses trois premiers matches.

Les Héraultais, privés de leur demi-centre argentin Diego Simonet, ont bien tenu la pression dans l'une des salles les plus chaudes d'Europe. Ils ont pour cela pu compter sur la classe de Mathieu Grébille et Vid Kavticnik, chacun auteur de 9 buts. Les joueurs de Patrice Canayer craignaient le début de match. Mais ils n'ont pas sombré, malgré les difficultés au tir de Dragan Gajic, diminué par une blessure à un mollet (3-4, 7e). Ils ont ensuite connu une longue sècheresse offensive, Roland Mikler, le gardien hongrois multipliant les parades (5-9, 21e). Mais Montpellier a bien fini cette première période, grâce notamment à un Venio Losert efficace dans ses buts (11-14, 30e).

Kavticnik, très inspiré au poste de demi-centre, a permis au MAHB de revenir à égalité (17-17, 39e). Mais les Montpelliérains ont commencé à être beaucoup sanctionnés en défense, laissant Veszprem reprendre de l'avance (29-26, 57e). Grébille leur a redonné un peu d'espoir en marquant un but et en provoquant l'exclusion temporaire d'Istvan Schuch. Mais les Hongrois, aidés par des arbitres plutôt cléments avec eux, n'ont pas craqué.

AFP