À Montpellier, des supporters plus que jamais solidaires

Publié le , modifié le

Auteur·e : Manu Roux
Supporters du MHB

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après l’arrêt définitif de la Starligue (1re division) pour cette saison, le club de Montpellier handball (MHB) comptait indemniser ses plus fidèles supporters pour les trois matches qu’il restait à disputer à domicile. Mais la grande majorité de ceux-ci devrait y renoncer, par solidarité envers leur club de cœur.

"On a contacté tous nos fidèles supporters  pour leur proposer un avoir ou un dédommagement sur le prochain abonnement, en leur expliquant que le club allait sans doute traverser quelques difficultés dans les prochains mois", confie Julien Deljarry, président de la SAS de Montpellier handball, qui ne s’attendait sans doute pas à déclencher un tel élan de solidarité autour de son club.

"Tous dans la même galère"

Dans la foulée, Gérard Didier, l’emblématique président des célèbres Blue Fox (seul groupe organisé de supporters du MHB) postait ce message sur les réseaux sociaux: "Suite à la proposition du club de trouver des solutions pour vous dédommager de cette perte de rencontres, j’en appelle à votre SOLIDARITÉ pour RENONCER à ce remboursement au profit du MHB."

De nombreux supporters ont déjà répondu favorablement à l’appel de « Gégé » et la plupart devrait renoncer à un quelconque dédommagement. "C’est un petit geste" minimise Gérard Didier. "Ça doit représenter 20 à 30 euros par personne. On ne va pas sauver la planète avec ça mais c’est une manière de dire aux joueurs, entraîneurs, dirigeants et à tout le personnel du club qu’on est avec eux. On est tous dans la même galère, vous savez. Et comme je ne suis pas très fan des cagnottes en ligne, c’était le moyen le plus simple d’apporter notre soutien." 

Près de 20 000 € économisés

Le club, par la voix de son président, s’avoue très touché par cette initiative. "C’est un élan de solidarité fabuleux. L’histoire du MHB n’est pas faite que de grandes victoires mais aussi de marques de soutien comme celle-là" s’enthousiasme Julien Deljarry. "On a un public très fidèle depuis de nombreuses années à l’image des Blue Fox qui n’hésitent pas à sillonner l’Europe pour nous encourager. Et c’est aussi l’esprit handball que l’on retrouve dans les ventes solidaires réalisées par le gardien nantais Cyril Dumoulin par exemple. Évidemment que tout le monde ne pourra pas renoncer à un dédommagement car certains supporters se retrouvent dans une situation financière délicate avec cette crise et je le comprends tout à fait mais le club pourrait au final économiser près de 20.000 euros. C’est une somme importante, surtout compte tenu de l’incertitude à laquelle nous devons faire face. On entend même parler maintenant de matches à huis clos jusqu’en décembre ce qui voudrait dire pas de billetterie, et peu de partenariats jusque-là. Ce serait catastrophique pour les clubs!" Et pour leurs fidèles supporters, comme les Blue Fox, qui risquent de patienter encore plusieurs mois avant de pouvoir à nouveau faire entendre leurs voix.

Manu Roux ManuRouxJO